BAD: le Vietnam a maintenu un cadre macroéconomique stable en 2022

Jeudi, 05/01/2023 10:49
S'adressant au journal électronique gouvernemental, Andrew Jeffries, directeur national de la BAD pour le Vietnam, a déclaré que malgré certains risques liés aux chocs économiques qui se produisent dans de nombreuses régions du monde, le Vietnam a atteint son objectif de croissance de 8,02% en 2022.

Le Vietnam, point lumineux du tableau économique mondial

Malgré les vents contraires, le Vietnam maintient le cap de la croissance

L'économie vietnamienne se redresse mais des défis subsistent

leftcenterrightdel
Andrew Jeffries, directeur national de la BAD pour le Vietnam. Photo: VGP 

Les secteurs de la fabrication et des services, y compris le tourisme intérieur ainsi que la consommation intérieure, ont tous deux fortement augmenté cette année. L'IPC a connu une hausse de 3,15% par rapport à 2021, en deçà de l'objectif de 4% fixé par le gouvernement. Malgré tout, les exportations ont montré des signes de ralentissement et le dong vietnamien s'est déprécié d'environ 9 % depuis le début de l'année.
 
Cependant, compte tenu de la bonne croissance du PIB national, l'inflation et les facteurs affectant l'économie vietnamienne semblent être moins sévères que dans les pays voisins et d'autres pays de la région.
 
Le Vietnam a relevé à deux reprises le taux d'intérêt opérationnel et élargi la fourchette de fluctuation du dong vietnamien par rapport au dollar américain. De plus, la dette publique à environ 43% du PIB est relativement faible, contribuant à rendre le Vietnam plus stable que de nombreux autres pays.
 
Dans l'édition supplémentaire périodique des Perspectives de développement en Asie (ADO) 2022 publiée le 14 décembre dernier, la BAD a révisé à la baisse ses prévisions de croissance économique pour le Vietnam en 2023 à 6,3 % en raison de l'affaiblissement des principaux partenaires commerciaux, contre 6,7 % annoncés en septembre.
 
Toutefois, le directeur de la BAD a déclaré: «Aucune raison ne pourra entraver la forte croissance de l'économie vietnamienne».

Le Vietnam possède d’innombrables opportunités de développement, notamment avec les capitaux d'investissements directs étrangers (IDE) élevés, et ce malgré les défis rencontrés dans le monde entier, en particulier le  risque de récession économique aux États-Unis, en Chine et en Europe. La croissance des exportations en 2023 devrait être ralentie en raison de ces facteurs.
 
«Attirer des IDE à long terme est très positif. C'est l'élément central lorsque l'on parle du développement économique du Vietnam au cours ces dernières années», a souligné Andrew Jeffries.
 
La forte attraction des IDE, notamment par rapport aux pays voisins de l'ASEAN et de la région asiatique, montre la confiance à long terme des investisseurs étrangers.
 
Andrew Jeffries a insisté sur de nombreuses opportunités de développement technologique pour le Vietnam, alors que le processus de numérisation bat son plein avec une croissance prévue de 9 % par an ces 4 à 5 prochaines années.
 
Par ailleurs, l'externalisation, très active dans d'autres pays, commence à émerger au Vietnam. Il s'agit d'une nouvelle opportunité d'aider à diversifier ses sources d'IDE au-delà du secteur manufacturier.
 
Le directeur de la BAD a déclaré que le maintien par le gouvernement d'un environnement politique et macroéconomique stable ouvrira de nombreuses opportunités et perspectives pour le développement économique en 2023.
 
Concernant les défis auxquels le Vietnam fait face, Andrew Jeffries a déclaré que la récession mondiale et l'augmentation des taux d'intérêt dans le monde sont des défis qui concernent tous les pays, et pas seulement pour le Vietnam.
 
L'un des défis majeurs pour le Vietnam est la gestion du risque de créances douteuses dans le secteur bancaire. En outre, de nombreuses industries manufacturières et d'exportation du Vietnam dépendent de l'importation de composants semi-finis pour assembler des produits finaux qui sont ensuite réexportés. Par conséquent, le Vietnam doit trouver un moyen pour que ses entreprises puissent conquérir plus de parts de marché dans la chaîne d'approvisionnement nationale, a-t-il conclu./.

Thuy Hanh

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation