Le gouvernement vietnamien fait une bonne gestion de l'économie, selon un responsable américain

Vendredi, 14/10/2022 10:05
Le gouvernement vietnamien fait une bonne gestion des activités économiques, faisant du pays l'une des principales économies d'Asie du Sud-Est, a déclaré le président du Conseil d'affaires États-Unis-ASEAN, Ted Osius.

Le Vietnam, point lumineux dans la croissance de la production et des exportations de la région

«Le Vietnam a réalisé une performance admirable»

Ancien journaliste cubain: "Aucun pays au monde soit plus amical avec Cuba que le Vietnam"

Presse belge: le Vietnam devient un phare économique de la région

leftcenterrightdel
 Photo d'illustration: congluan

Lors d'une interview accordée au correspondant de l'Agence vietnamienne d'Information (VNA) à Washington, Ted Osius, également ancien ambassadeur des États-Unis au Vietnam, a cité la prévision de la Banque mondiale, selon laquelle la croissance du PIB du Vietnam devrait atteindre 7,5% cette année.

Selon lui, la reprise rapide du Vietnam post-COVID-19 est une chose très positive dans le contexte où l'économie mondiale est confrontée à de nombreuses difficultés telles que l'inflation, les crises alimentaire et énergétique.

Le président du Conseil d'affaires États-Unis-ASEAN a affirmé que le Vietnam avait des conditions favorables au développement économique. Le pays s'intègre activement dans la communauté internationale et s'intéresse à la promotion des relations commerciales avec les États-Unis.

Le nombre des investissements étrangers au Vietnam continue à augmenter et les entreprises américaines sont de plus en plus nombreuses à y venir investir.

Le Vietnam participe aux négociations du Cadre économique indopacifique (IPEF) avec quatre piliers principaux: le libre-échange, la résilience de la chaîne d'approvisionnement, l'énergie propre au service de la réduction des émissions de carbone et les infrastructures, les tarifs douaniers et la lutte contre la corruption.

L'économie vietnamienne recèle de nombreuses perspectives, a-t-il estimé, appréciant sa participation aux négociations de l'IPEF.

Pour faire face aux défis potentiels tels que les prix de l'énergie, l'alimentation et l'inflation, il sera plus efficace si le Vietnam participe aux négociations et à la prise de décision avec d'autres partenaires commerciaux, a-t-il dit. 

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation