Une vue de Singapour. Photo: scmp.com


Concrètement, Singapour a abaissé ses prévisions de croissance économique cette année à une fourchette de contraction de -7,0% à -4,0%, contre une fourchette de contraction de -1,0% à -4,0% prévue initialement.

L'économie singapourienne a reculé de 0,7% en glissement annuel au premier trimestre et de 4,7% en glissement trimestriel, une baisse moins sévère que les estimations anticipées.

Selon le ministère du Commerce et de l'Industrie de Singapour, il existe une grande instabilité liée à la gravité et à la durée de l'épidémie de COVID-19 ainsi qu'à la tendance de reprise économique de la cité-État.

Singapour a également revu à la baisse ses prévisions pour les exportations nationales de produits non pétroliers cette année à -4,0% à -1,0%, contre -0,5% à 1,5% auparavant.

Les exportations ont été un point lumineux rare de l'économie singapourienne ces derniers mois, principalement en raison d'une forte augmentation de la demande de produits pharmaceutiques.

Les analystes s'attendent à ce que l'économie tributaire du commerce de Singapour connaisse une contraction plus profonde au deuxième trimestre en raison d'un verrouillage de deux mois, qui a entraîné la fermeture de la plupart des lieux de travail et entreprises pour freiner la propagation de l'épidémie de COVID-19.

Les autorités singapouriennes ont averti que le taux de chômage pourrait augmenter tandis que les salaires des travailleurs baisseraient.

Singapour est l'un des pays les plus durement touchés par le COVID-19 en Asie, avec 31 960 cas confirmés, dont 23 décès. L'assouplissement du verrouillage ne se fera que progressivement à partir du mois prochain.

Le ministère singapourien des Finances devrait annoncer à la fin du 26 mai le dernier plan de sauvetage économique pour minimiser les dommages causés par l'épidémie de COVID-19 aux entreprises et aux ménages./.

CPV/VNA