Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc (gauche) à l'aéroport international Haneda de Tokyo. Photo : VNA 

Dans son article, l’agence Kyodo a indiqué que le Premier ministre vietnamien avait émis le souhait de continuer à coopérer avec le Japon dans des questions liées à la Mer Orientale. Il a cité les propos du chef du gouvernement vietnamien selon lesquels le Japon a le même point de vue que le Vietnam et a contribué à la garantie de la paix et de la stabilité en Mer Orientale.

Dans le contexte où le Vietnam et le Japon fêtent le 45e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné les liens spéciaux entre les deux nations. Avec une augmentation rapide du nombre de Vietnamiens vivant ou faisant des études au Japon, le dirigeant vietnamien a déclaré que les échanges entre habitants constituaient une passerelle pour l’amitié entre les deux pays et servaient de base pour des relations à long terme.

S’agissant de la participation de nouveaux pays à l’Accord global et progressiste de partenariat trans-Pacifique (CPTPP), Nguyen Xuan Phuc a indiqué que cette question devait être étudiée sur la base d’un consensus des parties concernées dès l’entrée en vigueur du CPTPP et que le Vietnam et les autres états parties concentreraient leurs efforts pour une entrée en vigueur rapide de cet accord.

De son côté, Nikkei a mis l’accent sur le CPTPP. Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a annoncé que l’Assemblée nationale vietnamienne comptait ratifier le CPTPP en novembre prochain, vu les énormes intérêts apportés par cet accord.

Le CPTPP entrera en vigueur dès la ratification d’au moins six pays. Le Mexique, le Japon et Singapour ont déjà accompli cette formalité. La ratification par le Vietnam sera une grande avancée pour l’entrée en vigueur de cet accord. Les états parties souhaitent accueillir de nouveaux membres en 2019. La Thaïlande et l’Indonésie ont montré des attitudes positives pour la participation au CPTPP. Saluant l’agrandissement du CPTPP, Nguyen Xuan Phuc a souligné que les 11 Etats parties se concentreraient tout d’abord sur l’accomplissement des formalités de ratification de cet accord.

Nikkei a également abordé la Mer Orientale. Le Premier ministre vietnamien a appelé les parties concernées à ne pas complexifier la situation et à faire preuve de retenue. Soulignant l’importance de l’amitié Vietnam-Japon pour la paix en Asie-Pacifique, il a souhaité une participation active du Japon.


CPV/VNA