Photo d'illustration (VNA)

 

Le président de l'association, Vo Van Van, a déclaré que la réduction du nombre de visiteurs européens et nord-américains s'explique en partie par la faible qualité et diversité des produits et services touristiques locaux.

Le vice-président du Comité populaire de la ville de Hoi An, Nguyen Van Son, a déclaré que, sur la base de l’évaluation objective des facteurs qui affectent le nombre de visiteurs, la ville a décidé de se concentrer sur les produits touristiques optimisant la culture locale, la nature et la communauté.

L’expérience a montré que les visiteurs européens privilégient les circuits associés à la production agricole, aux villages artisanaux, à l'écotourisme, aux visites communautaires guidées et aux sports de mer.

Quang Nam a utilisé efficacement ses sites classé patrimoines mondiaux comme l'ancienne ville de Hoi An et le sanctuaire de My Son, ainsi que la réserve maritime Cu Lao Cham. Mais le  potentiel en termes de tourisme écologique et communautaire reste largement inexploité.

Le président du Comité populaire provincial, Dinh Van Thu, a souligné que les voyagistes et les administrations devraient constamment renouveler leurs produits touristiques tout en améliorant la qualité des services.

Il a noté que la communauté locale devrait aussi recevoir une plus grande attention dans le tourisme, chaque personne travaillant comme un "ambassadeur" du tourisme. Et cette communauté doit aussi recevoir de plus grands avantages du développement du tourisme.

En outre, la province prévoit d'étendre sa coopération internationale pour promouvoir son tourisme dans le monde, en mettant l'accent sur les principaux marchés que sont l'Europe, l'Amérique du Nord, le Japon, la République de Corée, l'Inde et l'ASEAN.

CPV