Compétition de l’opéra visuel "L’histoire du soldat" le 7 avril avant les représentations des 16 et 17 avril. Photo: VNA



L’histoire du soldat est soutenu par le groupe AIC et l’ambassade de Suisse au Vietnam. Il s’agit d’une des activités pour marquer le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Suisse et le Vietnam. Une conférence de presse tenue le 7 avril a présenté cet opéra. 

L’histoire du soldat occupe une place singulière dans l’œuvre de Igor Stravinsky. Ce mini opéra de chambre, teinté de jazz et de tango, a été composé pour sept musiciens et trois récitants. 

Portées par la talentueuse interprétation des musiciens de l'Orchestre symphonique national du Vietnam (VNSO) dirigés par le chef d’orchestre japonais Honna Tetsuji, les voix des acteurs français de l’Atelier du théâtre de Hanoï (ATH) récitant le livret de l’écrivain suisse Charles Ferdinand Ramuz, plongent le spectateur dans une autre dimension où l’épique rejoint la science-fiction.

La mise en scène expérimentale de Marcelino Martin Valiente déstructure le récit dans le temps et l’espace, quand les illustrations fantasmagoriques de l’artiste vietnamienne Nguyên My Anh qui défilent sur l'écran apportent un contexte futuriste à l’histoire. Dans cette version de L’histoire du soldat qui est aussi celle du diable, le mal n’a pas de limite et devient lointain, indéfini, impalpable, re-questionnant sans cesse la fatalité de nos existences.

Pour le metteur en scène Marcelino Martin Valiente, cette pièce est difficile à jouer mais très intéressante. Bien qu’elle raconte un récit mythique, elle abordeune question d’actualité : choisir entre l’amour, le bonheur et la richesse, les biens.

D’après Trinh Tùng Linh, directeur adjoint de VNSO, l’opéra devait être joué l’année dernière. Mais, en raison de la pandémie de COVID-19, sa première représentation sur scène aura lieu ce mois d’avril.

Pour la jeune peintre Nguyên My Anh, bien connue dans le domaine de BD, c’est le premier projet musical et visuel auquel elle participe.

CPV/VNA