L’UNESCO fait honneur à l’art de la poterie du peuple cham

Mercredi, 30/11/2022 10:03
L’UNESCO a inscrit mardi 29 novembre l’art de la poterie du peuple cham sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente lors de la 17e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans la capitale marocaine Rabat.
leftcenterrightdel
Les poteries chams sont principalement des ustensiles ménagers, des objets de culte et des œuvres d’art. Photo: VNP

S’exprimant à l’annonce des nouvelles inscriptions, la directrice du Département du patrimoine culturel Lê Thi Thu Hiên a exprimé la reconnaissance et l’honneur du Vietnam et de son peuple devant cette consécration mondiale.

La responsable a affirmé que le gouvernement et en particulier la communauté cham au Vietnam se sont engagés à faire de leur mieux pour protéger ce précieux patrimoine.

L’art de la poterie du peuple cham, l’un des 54 groupes ethniques du Vietnam, est préservé et pratiqué dans deux villages de Bàu Truc et Tri Duc, dans la province de Ninh Thuân (Centre), par la communauté cham, pour laquelle il constitue un moyen de subsistance.

L’art de la poterie du peuple cham est le 15e patrimoine culturel immatériel de du Vietnam reconnu par l’UNESCO, a fait savoir à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) la représentante en cheffe de la Mission du Vietnam auprès de l’UNESCO, Lê Thi Hông Vân.

Il est aussi le quatrième bien vietnamien mis à l’honneur cette année après les inscriptions au Registre “Mémoire du monde de l’UNESCO pour l’Asie-Pacifique” des documents en sino-nom du village de Truong Luu, province de Ha Tinh (1689-1943), des ma nhai (inscriptions) sur les montagnes de marbre, ville de Dà Nang, et la ville apprenante de l’UNESCO de Cao Lanh.

leftcenterrightdel
Les poteries cham sont fabriquées entièrement à la main, au lieu d’utiliser un tour de potier, tournent à reculons autour de la pièce placée sur un socle fixe pour lui donner sa forme. Photo : VNP 

Les poteries chams sont principalement des ustensiles ménagers, des objets de culte et des œuvres d’art, notamment des jarres, des pots, des plateaux et des vases. Fabriquées par les femmes, elles sont considérées comme une manifestation de leur créativité individuelle basée sur les connaissances transmises au sein de la communauté.

Les artisanes expérimentées pratiquent l’art de la poterie et l’enseignent aux enfants de leurs familles, proches et élargies, et de leur communauté. La transmission se fait de mère en fille, de génération en génération, par le biais de récits mais aussi par la pratique directe. C’est aussi l’occasion de transmettre des leçons sur la valeur du travail, la sauvegarde des villages d’artisans et les arts créatifs.

Outre la transmission de l’art de la poterie, les femmes de Bàu Truc et Tri Duc jouent également un rôle important dans l’éducation de leurs enfants, veillant à leur vie de famille et préservant des éléments culturels de la communauté dans la société matriarcale des chams.
CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation