Photo d'illustration : VNA


Dans son dernier rapport sur les politiques de change et macro-économiques des grands partenaires commerciaux des États-Unis, le Trésor a constaté qu'aucun partenaire commercial majeur au cours de l'année jusqu'en juin 2021 n'a cherché à manipuler leurs devises pour un avantage commercial ou pour empêcher des ajustements effectifs de la balance des paiements.

Le Vietnam et Taïwan (Chine) ont rempli les trois critères concernant les excédents commerciaux et courants et les interventions sur le marché des changes. Cependant, le département a déclaré qu'il continuerait à travailler avec le Vietnam et Taïwan pour répondre aux préoccupations de Woashington.

Le Trésor a déclaré qu'il était "satisfait des progrès réalisés par le Vietnam à ce jour" et poursuivrait l'engagement commencé en mai avec Taïwan.

Plus tôt en avril, le Trésor américain a annoncé dans un rapport initial que les États-Unis avaient retiré le Vietnam de la liste des économies qu'ils considéraient comme des manipulateurs de devises, car il n'y avait pas suffisamment de preuves pour conclure que le pays manipulait son taux de change au cours de la période examinée conformément à la Loi sur le commerce extérieur et la compétitivité Omnibus de 1988.

CPV/VNA