Transformation de thon pour l'exportation. Photo: VNA

Mais dans les temps prochains, cette filière vietnamienne devrait faire face à une forte pression concurrentielle en provenance de concurrents, ainsi qu'à de nombreuses réglementations et barrières techniques appliquées par des pays européens.

Selon les statistiques du Département général des Douanes vietnamiennes, les exportations nationales de thon de toutes sortes vers le marché de l'UE au premier semestre 2021 ont atteint près de 15.900 tonnes pour une valeur de 73,33 millions de dollars, en hausse de 39,3% en volume et de 31,6% par rapport au 1er semestre 2020. Ces produits représentaient 15,2% en volume et 15,1% en valeur totale des exportations nationales de produits aquatiques  vers l'UE.

En vertu de l’accord EVFTA, l’UE supprimera progressivement, sur trois ans, les droits de douane pour des longes et filets de thon surgelés du Vietnam. Pour le thon en conserve, les taxes seront ramenées à 0% jusqu'à un quota de 11.500 tonnes par an. Les thons frais et surgelés du Vietnam ont bénéficié d’une exonération des tarifs douaniers dès que l’AVFTA est entré en vigueur.  

Dans une usine de transformation de thon en conserve. Photo: Danviet

Cependant, cette filière nationale devrait faire face à de grands défis.

Certains marchés en Europe tendent en effet à introduire des réglementations et des critères plus stricts pour le thon importé. Bien qu’il bénéficie des avantages de l’EVFTA, le prix de thon vietnamien est plus élevé que celui d’autres fournisseurs. Il faut également noter qu’une grande partie des importateurs de thon de l'UE donnent toujours la priorité à l'importation de thon au sein de l'UE même si les prix sont plus élevés.

Néanmoins, les vendeurs vietnamiens de thon s'attendent  avec les avantages de l'accord EVFTA et une reprise de demande de nombreux pays à l'approche des fêtes de fin d’année, à continuer d'augmenter leurs exportations les derniers mois de l’année.

Selon l'Association des exportateurs et producteurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), de janvier à juillet, le chiffre d’affaires à l’exportation de thon du pays a atteint 420 millions de dollars pour une croissance de 18% en glissement annuel, dont l’UE a représenté près de 87 millions de dollars (+20% en variation annuelle).

A l’heure actuelle, le thon vietnamien et ses produits dérivés  sont présents dans 63 pays et territoires.

CPV