SK Group (Corée du Sud) a décidé d'investir 340 millions d'USD dans The CrownX, propriétaire des chaînes de magasins WinMart et WinMart+. Photo: 2dep

De nouveaux projets

Après de nombreux engagements pris par de grandes entreprises lors de réunions avec le Premier ministre Pham Minh Chinh en Europe, les récentes activités des investisseurs étrangers montrent que, très probablement, les investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam seront à nouveau actifs dans un proche avenir.

Plus récemment, SK Group (Corée du Sud) a décidé de verser 340 millions d’USD pour détenir une participation de 4,9% dans la capital de The CrownX, propriétaire des chaînes de magasins WinMart et WinMart+, affirmant ainsi de grandes ambitions sur le marché vietnamien.

Parallèlement, De Heus (Pays-Bas) a acquis l'intégralité du segment de production d'aliments pour animaux de Masan, pour étendre à 22 la chaîne d'usines du groupe au Vietnam et y devenir officiellement le premier fabricant d'aliments pour animaux.

Trois raisons sont avancées par Gabor Fluit, directeur général de De Heus Asia, pour expliquer pourquoi De Heus étend continuellement ses investissements au Vietnam, avec un chiffre d'environ 4 000 milliards de VND à ce jour. Selon lui, le Vietnam est un grand marché en Asie du Sud-Est et sa participation aux accords de libre-échange a ouvert de grandes opportunités pour exporter des produits. De plus, c'est un pays avec un taux de croissance élevé parmi les nations en développement, et la consommation alimentaire de sa population ayant bien augmenté au fil des ans, a-t-il déclaré.

C’est aussi la raison pour laquelle de nombreux investisseurs, malgré la crise sanitaire compliquée, prennent toujours des décisions d'investissement au Vietnam. Il y a quelques jours, Kurz Group (Allemagne) a reçu le certificat d'enregistrement d'investissement pour déployer la construction d'une usine  d'émulsions et de films minces de haute technologie dans le parc industriel Becamex VSIP Binh Dinh. Le projet dispose d'un capital d'investissement de 40 millions d’USD et devrait entrer en service mi-2023. Il s'agit de la première entreprise à investir dans ce parc industriel.

A Bac Ninh, Amkor a décidé d'investir 1,6 milliard d’USD dans une usine de semi-conducteurs.

Pendant ce temps, Quang Tri vient d'accepter le consortium d'investisseurs la Sarl d’investissement SSF, la société par actions de développement Sunshine Homes et Truth Assets Management (Singapour) pour investir dans 3 projets dans la zone maritime de Cua Viet.

Les autorités provinciales ont aussi approuvé que Sarl Sangshin Central Vietnam (Corée du Sud) investisse dans une usine.

Orsted Group (Danemark), lors d'une réunion avec les dirigeants municipaux de Hai Phong début novembre 2021, a proposé d'investir dans un projet éolien offshore, d'une capacité totale de 3.900 MW et d'un montant total de 11,9- 13,6 milliards USD.

Bien que ces projets n'aient pas encore été concrétisés, ils ont suscité de nouvelles attentes quant à la situation d'attirer les investissements étrangers au Vietnam ces derniers temps.

Le Vietnam continuera à bénéficier d'une main-d'œuvre à coût relativement bas... selon IHS Markit. Photo: Vietnambiz

Optimisme sur la reprise

Ces 10 derniers mois, les capitaux d'IDE nouvellement enregistrés et supplémentaires au Vietnam ont encore augmenté de 15,8%  en un an. "La forte demande d'expansion de la production reflète les attentes des investisseurs étrangers quant à la capacité de l'économie à se redresser à court terme", a déclaré le Département de l'investissement étranger.

Dans un rapport récemment publié, la société d'études de marché britannique IHS Markit a exprimé son optimisme quant à la reprise économique du Vietnam. Les raisons avancées par IHS Markit sont que le pays continuera à bénéficier d'une main-d'œuvre à coût relativement bas, relativement nombreuse et bien qualifiée par rapport à de nombreux pays concurrents...

De plus, le Vietnam est une destination attrayante lorsque les entreprises envisagent de délocaliser des lignes de production vers des pays d'Asie. De nombreuses entreprises multinationales ont diversifié leurs chaînes d'approvisionnement. Une autre raison est que le Vietnam bénéficie d'un réseau croissant d'accords de libre-échange (ALE).

De ce point de vue, il est clair que l'opportunité du Vietnam d'attirer des investissements étrangers dans un avenir proche est énorme.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh, en répondant récemment aux questions des délégués de l'Assemblée nationale, a également mis l'accent sur des solutions révolutionnaires pour attirer les investissements étrangers. En plus des questions institutionnelles et politiques, selon le Premier ministre, il y a deux facteurs qui rendent le Vietnam plus attractif, c'est sa stabilité politique et ses ressources humaines./.

CPV