Photo d'illustration/Congthuong

En 2020, les exportations vietnamiennes de fruits et de noix sont estimées à 2,2 milliards d’USD, en baisse de 20,1% en un an, selon le Département d’export-import (ministère de l'Industrie et du Commerce).

En décembre 2020, le pays a exporté pour 175 millions d’USD de fruits et de noix (+3,3% par rapport à novembre mais -24,4% en glissement annuel).

Alors que les exportations vers le marché chinois diminuent fortement, les marchés importants et exigeants ont augmenté leurs importations.

Les fruits et noix sont les principales catégories d'exportation dans la structure des légumes et fruits au Vietnam avec 67,5% du total. Au cours des 11 premiers mois de 2020, les exportations de fruits et de noix vers le marché chinois ont représenté une part importante, mais la valeur des exportations vers ce marché s'est effondrée, en raison de l'influence de l'épidémie de Covid-19, entraînant la réduction de la demande chinoise d'importations.

En outre, la Chine a également introduit des réglementations plus strictes en matière de traçabilité, d'hygiène et de sécurité alimentaire. Notamment, bien que les exportations de fruits et de noix vers certains marchés aient fortement augmenté au cours des 11 premiers mois de 2020, comme la Thaïlande, les Émirats arabes unis, l'Australie, la Corée du Sud, Taïwan (Chine) et le Japon, la proportion des exportations vers d'autres marchés est encore faible par rapport à la demande d'importations.

La forte augmentation des exportations de fruits et de noix vers de grands marchés très exigeants tels que le Japon, l'Australie, la Corée du Sud et l'Union européenne contribuera à rehausser la marque vietnamienne, créant des conditions favorables pour que cette catégorie domine de nombreux autres marchés dans le monde. 

Parmi ces fruits et des noix, il existe de nombreux fruits ayant des avantages compétitifs et de grands potentiels de développement comme pitaya, mangue, pastèque, banane, longane, jacquier, noix de cajou...

CPV