Une responsable de l'ONU propose une transition énergétique juste

Samedi, 30/07/2022 19:15
La sous-secrétaire générale et directrice du Bureau régional du PNUD pour l’Asie et le Pacifique, Kanni Wignaraja, a proposé une série de solutions pour promouvoir une transition énergétique juste.

Le Premier ministre exhorte Bac Giang à promouvoir le développement durable

Vietnam-États-Unis: 4e dialogue annuel sur la sécurité énergétique

L'usine de valorisation énergétique des déchets de Soc Son, la plus grande au Vietnam

leftcenterrightdel
La sous-secrétaire générale et directrice du Bureau régional du PNUD pour l’Asie et le Pacifique, Kanni Wignaraja. Photo: VNA

La sous-secrétaire générale et directrice du Bureau régional du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour l’Asie et le Pacifique, Kanni Wignaraja, en visite au Vietnam du 27 au 31 juillet, a proposé une série de solutions pour promouvoir une transition énergétique juste.

Le Vietnam devrait développer une finance suffisamment solide pour assurer l’approvisionnement en capital de l’économie zéro émission nette pourtant dépendante des hydrocarbures, a-t-elle déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA).

La visite de Kanni Wignaraja fait suite à la rencontre entre le Premier ministre Pham Minh Chinh et le directeur général du PNUD Achim Steiner en mai 2021 à New York, au cours de laquelle les deux dirigeants se sont échangés sur la priorité du PNUD pour soutenir le redressement post-pandémie et l’accès au capital pour la lutte contre les changements climatiques et la transition énergétique durable.

La responsable a proposé de profiter des obligations vertes qui contient un levier important pour le financement de la transition écologique, permettant aux entreprises et aux entités publiques de financer le développement des énergies renouvelables.

Le Vietnam devrait également prêter attention au renforcement du cadre juridique de ce secteur, car les capitaux d’investissement ne viendront pas s’investir, à moins que le Vietnam formule une réglementation juridique solide, transparente et attractive pour gérer son secteur de l’énergie, a-t-elle estimé.

Elle a suggéré que le Vietnam envisage le modèle de la banque nationale de l’énergie, un modèle qui a fait ses preuves dans un certain nombre de pays, qui pourrait aider le pays à avoir des sources de financement intérieures et ses banques commerciales à financer tranquillement des projets énergétiques ou à acheter leurs actions.

Elle a également suggéré que la population soit impliquée dans ce processus, recommandant au pays de se concentrer sur la sécurité énergétique et garantir l’accès à l’énergie pour tous, de mettre en place un système de protection sociale durable et de promouvoir l’utilisation des technologies de pointe pour renforcer sa résilience et résister aux crises futures.

Dans le contexte d’une économie mondiale morose, le Vietnam peut s’affirmer comme une destination d’investissement attractive en promouvant une croissance verte et inclusive, a-t-elle exhorté.

D’un pays qui venait de sortir de la guerre et dépendait de l’aide internationale, le Vietnam sert désormais de centre de pouvoir stable et sûr, s’est-elle félicitée, indiquant que non seulement l’Asie-Pacifique aura besoin du Vietnam mais le monde devra également dépendre davantage du Vietnam./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation