L’Asie serait la plus affectée par les impacts du changement climatique

Lundi, 17/08/2020 16:28
Des impacts du changement climatique seraient plus graves en Asie qu’ailleurs dans le monde, selon une récente études menée par la société de conseil McKinsey.

L'ambassade de Finlande soutient la résilience au changement climatique dans le delta du Mékong

Journée mondiale de la Terre : UNICEF présente un nouveau dessin animé sur le changement climatique

Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 26 reportée sur le coronavirus

 

Innondation à Ho Chi Minh-Ville. Photo: Baogiaothong


Des impacts du changement climatique seraient plus graves en Asie qu’ailleurs dans le monde, selon une récente études menée par la société de conseil McKinsey.

Selon les prévisions, les pays émergeants en Asie comme le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam connaîtreraient une hausse de l’humidité et de la température. Vers 2050, ces pays pourraient subir une perte de 8 à 13% du PIB national à cause des mauvais impacts des phénomènes dûs au changement climatique.

McKinsey a aussi prévu que Ho Chi Minh-Ville pourrait subir une perte de 500 millions à un milliard de dollars dus à une importante innondation vers 2050.

D’après le directeur de McKinsey, Jonathan Woetzel, l’Asie doit faire face aux dangers du changement climatique et des impacts graves de COVID-19 sur la vie socio-économique. Alors, cette région doit jouer le rôle de la première ligne de mire dans le règlement de ces défis.

Selon les prévisions, vers la fin de cette année, McKinsey va publier une étude complète sur les défis climatiques en Asie du Sud-Est./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation