L'euro tombe à son plus bas niveau depuis 20 ans face au dollar américain

Mercredi, 06/07/2022 06:00
La monnaie unique partagée par 19 États membres de l'Union européenne (UE) a continué de s'affaiblir, perdant plus de 1% face au dollar des États-Unis. Le taux de référence de l'euro face au dollar s'établissait à 1,0455, selon la Banque centrale européenne (BCE).

Zone euro: nouveau record de l'inflation en mai, à 8,1% sur un an

leftcenterrightdel
 Des gens passent devant un bureau de change à Rome, en Italie, le 2 mars. Photo: Xinhua

L'euro a cédé du terrain face au dollar mardi 5 juillet, atteignant son plus bas niveau depuis 20 ans à 1,029 USD, sous la pression de la menace de récession dans la zone euro.

La monnaie unique partagée par 19 États membres de l'Union européenne (UE) a continué de s'affaiblir, perdant plus de 1% face au USD des États-Unis. Le taux de référence de l'euro face au dollar s'établissait à 1,0455, selon la Banque centrale européenne (BCE). L'euro a baissé de plus de 9% face au dollar depuis le début de l'année, selon la BCE.

L'indice des directeurs d'achat du secteur manufacturier (PMI) qui mesure l'orientation des tendances économiques, a chuté dans la zone euro à 52,1 en juin contre 54,6 en mai, selon S&P Global.

"Si l'enquête PMI de juin indique une croissance actuelle de l'activité économique à la fin du second trimestre, une forte dégradation du taux de croissance soulève le risque de voir l'économie de la région glisser vers le déclin au troisième trimestre", indique ce rapport mondial de S&P, publié mardi 5 juillet.

leftcenterrightdel
L'euro tombe à son plus bas niveau depuis 20 ans face au dollar américain. Photo: Vietnambiz

L'inflation dans la zone euro a marqué une hausse, ce qui pourrait affecter la confiance des ménages et peser sur la croissance économique, selon les observateurs. Le taux d'inflation annuel dans la zone euro s'est envolé à 8,6% en juin, contre 8,1% en mai, a indiqué le bureau des statistiques de l'UE.

Par comparaison avec son homologue américaine, la BCE semble moins énergique dans le resserrement de ses politiques monétaires, ce qui ajoute aux pressions baissières sur la monnaie unique.

La BCE a mis fin en juin à son programme de rachat d'obligations, et envisage de relever ses taux d'intérêts en juillet. Néanmoins, les obligations souveraines de certains États membres, tels que l'Italie, ont enregistré une hausse considérable depuis l'annonce de la décision de la BCE de relever ses taux.

CPV/Xinhua/CVN

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation