Hô Chi Minh-Ville suspend quatre hôpitaux temporaires de traitement du Covid-19

Dimanche, 16/01/2022 09:48
Le Département de la santé de Hô Chi Minh-Ville a décidé de suspendre les opérations de quatre hôpitaux temporaires de traitement du Covid-19 n°3, n°5, n°10 et Cu Chi à partir du 19 janvier.

Hô Chi Minh-Ville: le retour à l'école des enfants d'âge préscolaire prévue en février

Ho Chi Minh-Ville autorise la réouverture d’établissements de services à partir du 10 janvier

Ho Chi Minh-Ville applique un processus de cinq étapes pour gérer l’immigration

A l’hôpital temporaire de traitement du Covid-19 de Cu Chi. Photo : Medinet

Actuellement, le nombre de patients traités dans ces établissements représente 10 à 30% de leur capacité. Cependant, le nouveau variant Omicron du SARS-CoV-2 a le potentiel de provoquer une nouvelle flambée épidémique.

Afin de créer les conditions permettant au personnel médical participant à la lutte contre l’épidémie d’avoir le temps de récupérer tout en se tenant prêt à réagir lorsque la situation épidémique se complique, le département a décidé de suspendre les opérations de ces structures de traitement jusqu’à nouvel ordre.

Les travailleurs médicaux et autres membres du personnel travaillant dans ces hôpitaux retourneront temporairement dans leurs unités d’origine pour exercer les fonctions assignées par leurs directeurs.

Le Département de la santé a également demandé aux directeurs des hôpitaux de planifier leur participation à la prévention et au contrôle de l’épidémie dans les 24 heures en cas de besoin.

Les patients actuellement traités dans les hôpitaux mentionnés ci-dessus seront permis d’en sortir s’ils sont éligibles. Ceux qui ont besoin d’un traitement supplémentaire seront transférés vers d’autres hôpitaux de traitement du Covid-19 de la ville.

Hô Chi Minh-Ville a enregistré un nouveau cas d’infection au variant Omicron qui est une femme de 82 ans revenant des États-Unis, portant le nombre total de cas d’Omicron découverts jusqu’à présent dans la ville à 13 et dans le pays à 51.

La patiente est arrivée à l’aéroport international de Tân Son Nhat le 10 janvier et a été testée positive au Covid-19 à son arrivée. Elle a ensuite été mise en quarantaine dans l’établissement de traitement du Covid-19 n°12 de la ville de Thu Duc.

Plus tard, elle a été transférée à l’hôpital des maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville car elle avait des problèmes de santé sous-jacents et une respiration difficile. Un séquençage du génome réalisé par l’hôpital a confirmé le 14 avril qu’elle avait contracté le variant Omicron.

La santé de la patiente s’est progressivement rétablie et elle a pu prendre soin d’elle-même, a déclaré le Dr Lê Manh Hung, directeur adjoint de l’hôpital des maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville./.

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation