Le rôle important de 5 villes satellites pour Hô Chi Minh-Ville

Jeudi, 31/08/2023 09:36
Hô Chi Minh-Ville développera 5 villes satellites pour la détente des habitants et résoudre une série de problèmes tels que la circulation, la pollution de l'air et la qualité de vie.
leftcenterrightdel

Hô Chi Minh-Ville formera des villes satellites pour réduire la charge sur la zone centrale. Photo: Anh Tu

Des villes satellites pour le développement durable

Selon l'orientation d'ajustement de la planification de Hô Chi Minh-Ville à l'horizon 2040, avec vision à l'horizon 2060, la ville comptera 13 à 14 millions d'habitants en 2040 et 16 millions en 2060 et le cible est le centre financier et de services de l'Asie-Pacifique.

D’ici 2040, le  centre-ville historique devrait compter entre 4,5 et 5 millions d’habitants; la ville de Thu Duc, 1,9 million (3 millions  en 2060); le centre-ville développé, 2,2 à 2,9 millions ; la zone suburbaine, 4,2 à 5,6 millions (la population rurale, 0,5 million) et la zone urbaine de tourisme balnéaire de Can Gio, 230.000.

Depuis longtemps, les gens se concentrent sur le centre d'Hô Chi Minh-Ville pour travailler, étudier, faire du shopping, etc., ce qui entraîne une surpopulation et des embouteillages constants. La raison principale est que dans la banlieue, la qualité des services tels que l'éducation, la santé, les transports... est encore médiocre, ne répondant pas aux besoins.

Dans le prochain ajustement urbanistique, afin de réduire la pression dans la zone centrale, Hô Chi Minh-Ville vise à former et  développer 5 zones urbaines satellites.

leftcenterrightdel

Des immeubles de grande hauteur poussent des deux côtés de la rue Nguyen Huu Tho, dans le district de Nha Be. Photo: Anh Tu

Il s'agit de : Thu Duc, une ville intelligente, créative et hautement interactive de l'Est; Can Gio, une ville écologique, une porte d'entrée vers le commerce international par voie maritime; la zone urbaine du Sud avec Phu My Hung comme centre; la zone urbaine du Sud-Ouest (district de Binh Chanh), porte d'entrée vers l'Ouest ; la zone urbaine du Nord-Ouest, porte d'entrée reliant Binh Duong, Tay Ninh et Cambodge.

Ngo Viet Nam Son, architecte dans l'urbanisme, a estimé que si Hô Chi Minh-Ville formait 5 villes satellites, cela contribuerait à un développement durable. Selon lui, chacune dispose d'infrastructures sociales et techniques pour servir les gens sur place, sans passer par le centre-ville.

«Le centre-ville possède des théâtres, des centres de congrès, des centres commerciaux, des immeubles de grande hauteur à louer, des hôpitaux, des universités, etc., et les villes satellites devraient avoir la même chose. Cela réduira les embouteillages. Les villes satellites créeront également une source d'emplois pour les gens qui ont la possibilité de travailler près de chez eux. Dans le même temps, elles créeront leur propre identité et leur propre valeur en accord avec les besoins de la population", a déclaré M. Son.

De grands défis

Étant favorable au développement de zones urbaines satellites, Ngo Viet Nam Son a déclaré qu'Hô Chi Minh-Ville avait encore de nombreux défis à relever pour que ce modèle réussisse.

leftcenterrightdel

La ville de Thu Duc n'a pas répondu aux attentes après près de 3 ans de création. Photo: Huu Chanh

Citant la ville de Thu Duc (orientée pour devenir une zone urbaine intelligente, créative et hautement interactive à l'Est), M. Son a indiqué que près de trois ans après sa fondation, le modèle de "ville dans la ville" n'a pas encore atteint le succès. Par conséquent, avant de reproduire le modèle urbain satellite, il est conseillé de se concentrer d’abord sur le succès de la ville de Thu Duc.

Selon cet architecte, Hô Chi Minh-Ville doit réaliser de nouvelles avancées en matière d'infrastructures, d'emplois et d'amélioration de la vie de sa population. En outre, il est nécessaire que le chef de la ville au sein de la ville ait une autorité supérieure à celle du président d’un arrondissement. "Actuellement, le rôle du président du Comité populaire de la ville de Thu Duc est assez flou en raison de ses pouvoirs limités", a dit M. Son.

Partageant le même avis,  Hoang Minh Tri, ancien directeur de l'Institut de planification de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que si la mégalopole veut développer des villes satellites, elle doit faire en sorte d'attirer les investissements et les habitants.

M. Tri a cité comme exemple la nouvelle ville de Binh Duong (province de Binh Duong) qui n'a pas attiré de nouveaux résidents depuis de nombreuses années, ou celle de Nhon Trach (province de Dong Nai) qui, malgré la planification, n’a toujours pas d’habitants./.
CPV

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation