Les Vietnamiens accèdent davantage au commerce électronique que la Thaïlande et la Malaisie

Les Vietnamiens accèdent aux plateformes d'e-commerce deux fois plus que la Thaïlande et près de trois fois plus que la Malaisie, selon un rapport de marché du troisième trimestre d’iPrice.

Un utilisateur consulte une application de commerce électronique. Photo: Vnexpress


Le groupe iPrice prédit qu'après la pandémie, la consommation numérique deviendra un nouveau mode de vie et de plus en plus de vendeurs numériques apparaîtront.

"Le Vietnam devient l'un des leaders du marché du commerce électronique en Asie du Sud-Est", rapporte iPrice.

Auparavant, le rapport e-Conomy SEA 2021 de Temasek - un fonds d'investissement du gouvernement de Singapour, de Google et du cabinet de conseil en gestion Bain & Company, avait indiqué que le marché vietnamien de l’e-commerce pourrait atteindre 13 milliards de dollars cette année, puis croître de 32%, pour atteindre 39 milliards de dollars en 2025. Le Vietnam devrait alors devenir le deuxième marché de commerce électronique en Asie du Sud-Est, après l'Indonésie.

Grand potentiel de marché certes, mais les plateformes de commerce électronique nationales restent faibles par rapport à leurs concurrentes étrangères en termes de visites. Au troisième trimestre, 57% des visites sur toutes les plateformes multisectorielles appartenaient à un nom familier – Shopee, devant Lazada avec 16%. Tiki a représenté 13% du total des visites. Par rapport au trimestre précédent, le classement des trois premières plateformes est resté inchangé.

D'autres plateformes se répartissent également les 14% restants dans le classement. Le rapport ne mentionne pas les données d'une autre plateforme nationale avec une bonne part de marché, Sendo, et ne précise pas non plus la valeur absolue des visites par plateforme.

Cependant, iPrice apprécie toujours que les plateformes nationales ont assez bien réussi à créer une marque sur le marché domestique, à l'image de Tiki qui figure toujours dans le top 3 des plateformes de commerce électronique comptant le plus grand nombre de visites au troisième trimestre 2021.

Une caractéristique de la psychologie du consommateur soulignée par iPrice dans ce rapport est que les Vietnamiens interagissent fréquemment sur les pages de fans du commerce électronique. iPrice a étudié l'engagement des utilisateurs dans les activités de médias sociaux sur les 3 principales pages Facebook de commerce électronique multisectoriel de Buzzsumo. Les résultats montrent que les Vietnamiens interagissent plus souvent que les Thaïlandais mais moins que les Malaisiens. Plus précisément, le Vietnam recense 36% des utilisateurs interagissant sur les pages Facebook de commerce électronique.

Selon un rapport de Napoleon Cat, 81% de la population vietnamienne utilisait Facebook en octobre, ce qui montre que ce réseau social joue un rôle essentiel pour les entreprises en matière de publicité efficace au Vietnam.

UOB: Trois raisons pour lesquelles les IDE au Vietnam se redressent après le Covid-19

Avec le changement de réponse à la pandémie, l'économie vietnamienne se redresse fortement et les flux d'investissements directs étrangers au Vietnam continueront d'augmenter.

L'industrie manufacturière est en tête avec plus de la moitié de l'IDE total. Photo: Tapchicongsan


Bien que la 4e vague épidémique ait perturbé la forte dynamique de croissance du Vietnam atteinte ces 4 premiers mois de 2021, Harry Loh, directeur général de la banque UOB au Vietnam, a expliqué au journal VnEconomy qu'avec le changement de réponse à la pandémie, l'économie vietnamienne se redresse fortement et les flux d'investissements directs étrangers au Vietnam continueront d'augmenter.

Lorsque la pandémie a éclaté en février de l'année dernière, le Vietnam a rapidement mis en place des mesures de distanciation strictes. Alors que des secteurs tels que l'aviation, le tourisme et l'hôtellerie ont été gravement touchés, les exportations et la consommation intérieure sont restées solides jusqu'à la fin du premier trimestre de cette année.

Cependant, l'épidémie survenue fin avril 2021 avec l'apparition du variant Delta a eu des impacts plus importants sur la vie des citoyens et l'économie, la plupart des gens n'étaient alors toujours pas vaccinés. De nombreuses usines ont dû suspendre leurs opérations pour assurer la sécurité des travailleurs et réduire les coûts. Le PIB du troisième trimestre 2021 a dégringolé à moins 6,2% alors que ce trimestre  et la première moitié du quatrième sont traditionnellement les saisons de pointe pour les commandes à l'exportation vers les États-Unis et l'Europe.

En conséquence, l’UOB a révisé ses prévisions de croissance du PIB pour l'ensemble de l'année pour le Vietnam, de 5,5 à 6% à moins de 3%.

Malgré le déclin dans tous les secteurs économiques, l'UOB reste optimiste quant aux flux d'investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam. Selon le ministère du Plan et de l'Investissement, les entrées d'IDE enregistrées au troisième trimestre 2021 ont augmenté de 900 millions d’USD par rapport à la même période de l'année dernière, et ce malgré les mesures visant à restreindre les voyages. Le capital total d'IDE enregistré au cours des 9 premiers mois a encore augmenté de 4,4% avec 1.212 projets nouvellement enregistrés même si les décaissements ont légèrement diminué, de 3,5%.

L'industrie manufacturière est en tête avec plus de la moitié de l'IDE total. Suivent  la production et la distribution d'électricité, l'immobilier et le commerce de gros et de détail.

Selon M. Harry Loh, les entrées d'IDE resteront résistantes, pour trois raisons principales:

Premièrement, malgré les obstacles dus aux restrictions et interdictions de voyager liées au Covid-19, les IDE continuent d'affluer fortement Les IDE enregistrés ont augmenté de près de 1 milliard d’USD au 3e trimestre, ce qui est encourageant tandis que les IDE décaissés sont également à un niveau positif.

Deuxièmement, les exportations vers les États-Unis et l'Europe continuent de croître fortement, bien qu'à un rythme plus lent. Le chiffre d'affaires total à l'exportation vers les États-Unis au cours des 9 premiers mois de cette année a atteint près de 70 milliards d’USD, soit plus élevé que l'ensemble de 2019. Le Vietnam continue d'être le premier exportateur et également un grand importateur des États-Unis.

Troisièmement, la couverture vaccinale nationale s'est considérablement améliorée, passant de presque zéro à plus de 20% en seulement cinq mois. A Ho Chi Minh-Ville, le taux de vaccination atteint près de 80%. Ce ratio est non seulement significatif pour mieux protéger la communauté, mais permet également la réouverture prochaine des usines.

Par conséquent, l'UOB est optimiste quant au récent changement du Vietnam et pense que les activités économiques reprendront après les vacances du Têt lorsque les travailleurs migrants retourneront à Ho Chi Minh-Ville et dans d'autres grandes villes. "Nous espérons également que les vols touristiques et commerciaux reprendront bientôt leurs activités normales et que cela stimulera davantage l'économie", a conclu M. Harry Loh.

Promouvoir l'exportation de poivre vietnamien vers l'Europe

Le Vietnam fournit près de la moitié du poivre consommé par l'Europe. Le projet "Promouvoir la production et le commerce durables du poivre au Vietnam" soutiendrait la chaîne d'approvisionnement du poivre et contribuerait à la croissance durable de la filière.

Photo d'illustration/ Thuongtruong


Le Vietnam est le plus grand producteur et exportateur de poivre au monde. Le poivre vietnamien représente environ 60% du volume total de poivre commercialisé dans le monde et environ 45% du poivre importé en Europe. L'accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA), entré en vigueur le 1er août 2020, offre de grandes opportunités aux entreprises nationales impliquées dans la production, la transformation et le commerce du poivre.

Pour soutenir cette filière vietnamienne, l'UE a soutenu le projet "Promouvoir la production et le commerce durables du poivre au Vietnam". Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme ARISE Plus financé par l'UE pour aider le gouvernement vietnamien à tirer parti des nouveaux engagements commerciaux bilatéraux et régionaux, en mettant l'accent sur la mise en œuvre de l'EVFTA, et à promouvoir l'exportation de produits et services de haute qualité du Vietnam vers l'UE.

Matthieu Penot, attaché de la Mission de l'UE au Vietnam, a déclaré que le projet soutiendrait la chaîne d'approvisionnement du poivre et contribuerait à la croissance durable de la filière. L'objectif du projet est d'améliorer la vie de 10.000 agriculteurs dans le Tay Nguyen (Hauts Plateaux du Centre) et d'aider les entreprises de poivre à augmenter leur production de manière durable.

Le Vietnam fournit près de la moitié du poivre consommé par l'Europe. Le fort investissement de l'UE et de ses États membres dans la chaîne d'approvisionnement du poivre vietnamien contribue au renforcement de la coopération entre l’UE et le Vietnam.

Hà Giang organise le marathon «Parcours vers l’extrême Nord» du 5 au 8 décembre 2021

Du 5 au 8 décembre 2021, la province de Hà Giang organisera le marathon «Parcours vers l’extrême Nord».

La tour à drapeau de Lung Cu, un emblème de Hà Giang. Photo : VNA


Le point de départ sera la tour à drapeau de Lung Cu, à la frontière avec la Chine. La destination sera l’ancien quartier de Dông Van.

Ce marathon sera une expérience à la fois sportive, touristique et écologique. Chaque participant est invité à planter un arbre portant son nom dans le Parc géologique mondial des plateaux en calcaire de Dông Van. La totalité des recettes du marathon sera destinée à financer la plantation de 10.000 arbres dans les zones touristiques frontalières.

Les pangasius vietnamiens font un carton en Australie

Selon les statistiques communiquées par l’Office du commerce du Vietnam en Australie, en 2020, les pangasius vietnamiens représentaient 97,5% des parts de marché, en Australie, avec une valeur totale des exportations allant jusqu'à 17,76 millions de dollars.

Transformation des pangasius vietnamiens. Photo: Tepbac


Afin de maintenir sa position sur le marché, l’ambassade du Vietnam en Australie a lancé une grande campagne de promotion commerciale. Un évènement promotionnel vient d’ailleurs d’être organisé au supermarché Dai Phat, à Melbourne, dans l'État de Victoria.

Pour Nguyên Tât Thanh, l’ambassadeur du Vietnam en Australie, ce succès commercial s’inscrit dans une tendance. "Avant, les pangasius vietnamiens ne s’exportaient vraiment bien qu’aux États-Unis, en Europe ou au Japon", a-t-il constaté.

"Maintenant, ils s’exportent aussi ici, en Australie. On en trouve un peu partout, dans les supermarchés de Melbourne, de Canberra, de Sydney… Le chiffre d'affaires à l'exportation a considérablement augmenté. Il faut dire que le poisson frit à base de pangasius vietnamien est très populaire en Australie, tout comme le pho au Vietnam, c’est dire !", a-t-il estimé.

Selon Luong Thanh Van, PDG du groupe Vietnam-Australia, "les consommateurs australiens apprécient beaucoup les produits aquatiques vietnamiens tels que les crevettes et les poissons, dont les pangasius".

Dans la mesure où les Etats australiens ont commencé à lever les restrictions sanitaires à l’approche des fêtes de fin d’année, les campagnes promotionnelles menées par l’ambassade du Vietnam en Australie devraient permettre d’accroître les ventes de pangasius vietnamien dans ce pays, assurant ainsi à nos producteurs de nouveaux débouchés./.

CPV