Les informations marquantes du 5 novembre

Dimanche, 05/11/2023 21:15
Le Vietnam a fait de grands progrès économiques; Crédit néerlandais de 90 millions de dollars pour la production durable de riz au Vietnam... sont parmi des informations marquantes du 5 novembre.
Le Vietnam a fait de grands progrès économiques
 "Si le Vietnam a fait bon usage des domaines dont il dispose d’atouts, de nombreux défis restent cependant à relever dont l’amélioration de la qualité des travailleurs pour attirer les fonds d’IDE de haute qualité".
 
C’est ce qu’a estimé le professeur Alan Barrett, directeur exécutif de l'Institut irlandais de recherche économique et sociale (ESRI), lors d’une interview accordée récemment à la presse vietnamienne à l’occasion de sa visite au Vietnam.

Selon lui, le pays  a fait de grands progrès dans le développement économique et la réduction de la pauvreté. Il a fait bon usage des domaines où il dispose d'avantages comparatifs comme l'exportation de produits alimentaires bien transformés, de textile-habillement, de chaussures, des produits agricoles et aquatiques ... ou l'attraction des fonds d’IDE.

leftcenterrightdel
Le Vietnam devra accorder la priorité à l’amélioration de la qualité des travailleurs pour attirer les fonds d’IDE de haute qualité. Photo: VGP 

«Cependant, à l'avenir, votre pays devra faire face aux défis auxquels tous les autres pays sont confrontés, tels que le maintien et l'amélioration des acquis de croissance économique, ainsi que le lien entre croissance économique et augmentation des émissions de gaz à effet de serre », a souligné l’expert Alan Barrett.

En particulier, pour mieux attirer les fonds d’IDE de haute qualité, a-t-il ajouté, le Vietnam devra accorder la priorité à l’élévation de la qualité du personnel via l’amélioration de l'efficacité de la formation universitaire et professionnelle de manière plus générale, et  perfectionner de manière synchrone les systèmes juridique et politique. 

---

Crédit néerlandais de 90 millions de dollars pour la production durable de riz au Vietnam
 La société par actions Loc Troi et la banque néerlandaise FMO des Pays-Bas viennent de signer et d'échanger une lettre d'intention sur le financement d’un crédit de 90 millions de dollars, en présence du Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh et de son homologue néerlandais Mark Rutte.  

leftcenterrightdel
Lors de la cérémonie de signature et d'échange de la lettre d'intention Photo: baohaiquan 

Créée en 1970 par le gouvernement néerlandais, la FMO est une IFD néerlandaise où l'Etat détient 51% du capital.

Ce crédit s'engage à être utilisé à la fois à court et à long terme.

A court terme, il st destiné au financement d’éléments liés à la production rizicole durable, comme système d'ouvrages d'irrigation, variétés de riz, protection de l’environnement, assurance des revenus aux agriculteurs, gestion des entreprises, chaîne d'approvisionnement de distribution,…

À long terme, il est destiné aux infrastructures agricoles, notamment machines et entrepôts de 10 usines de riz des sociétés membres de Loc Troi, afin d'améliorer la production et la capacité d'approvisionnement en riz.

«Cet investissement offrira de nombreux avantages aux agriculteurs dans différentes régions du pays ainsi qu’aux consommateurs nationaux et internationaux, réduira les émissions de gaz à effet de serre dans la production, contribuant ainsi au développement durable de l'agriculture vietnamienne», a déclaré le représentant de Loc Troi.

---

Pour augmenter la compétitivité des crevettes vietnamiennes
 La baisse de la consommation des produits a eu un impact majeur sur les crevettes vietnamiennes depuis le début de l'année. De plus, les normes fixées par les consommateurs pour les crevettes sont également de plus en plus élevées. Chaque produit doit assurer la transparence, la sécurité environnementale et réduire les émissions, ce qui a également affecté la consommation de produits, dont les crevettes.

Les experts de l'industrie de la crevette ont cherché de nombreuses solutions pour restaurer la compétitivité des produits vietnamiens.


Citant la différence entre les coûts de production de crevettes au Vietnam par rapport à l'Équateur et à l'Inde, le Dr Trân Huu Lôc, de l'Université d'agriculture et de foresterie de Hô Chi Minh-Ville, informe que le coût de production par kilo de crevettes (50 crevettes/kg) en Équateur est de 2,2 à 2,4 USD ; en Inde entre 2,7 et 3 USD tandis qu'au Vietnam il se situe entre 3,5 et 4,2 USD.

En vue de réduire les coûts, il est nécessaire de concevoir des fermes plus simples, de raccourcir la chaîne d'approvisionnement, de réduire la densité de stockage et d'avoir un meilleur programme de gestion des risques et des maladies, dit-il.

Lê Van Quang, président du conseil d'administration du groupe Minh Phú, déclare de son côté que le coût des antibiotiques contribue à l'augmentation des coûts de production de crevettes, ce qui est également un facteur qui réduit la compétitivité des crevettes lors de leur participation aux marchés d'exportation, en particulier les marchés difficiles.

Quant à lui, Huynh Xuân Diên, directeur de la Coopérative d'élevage de crevettes à haute productivité de Tân Hung, district de Cái Nuoc, province de Cà Mau (Sud), indique que les intrants, les médicaments et les aliments affectent grandement l’agriculture et ce sont également les articles dont le prix a fortement augmenté ces dernières années.

Rien que pour les aliments pour crevettes, en 2022, il y a eu quatre augmentations de prix et au cours des six premiers mois de 2023, les prix ont continué d'augmenter deux fois. De plus, la hausse des prix des denrées alimentaires entraîne également celle des produits chimiques, causant une augmentation des coûts de production.

Lors d’un colloque sur l'industrie de la crevette tenue à Hô Chi Minh-Ville, les experts de l'industrie mondiale de la crevette ont estimé que si la situation de la consommation s'améliorait au second semestre, la production d'exportation de crevettes du Vietnam devrait encore diminuer de 15% par rapport à la même période de l'année dernière.

Selon Willem van der Pijl, un expert international de premier plan dans l'industrie de la crevette et fondateur de Shrimp Insights, les exportations vietnamiennes de crevettes atteindront cette année environ 320.000 tonnes.

Cette année, le Vietnam et tous les pays fournisseurs de crevettes ont réduit le volume de leurs exportations de crevettes vers les États-Unis. Quant au marché chinois, il est également difficile de maintenir les exportations vers ce marché comme avant l’épidémie de COVID-19.

leftcenterrightdel
Les crevettes vietnamiennes sont exportées vers une centaine de pays et territoires du monde.
Photo : VNA/CVN 

 La production de crevettes depuis le début de l'année dans certains pays leaders dans l'industrie de la crevette augmente, de 14% en Équateur, de 2% en Inde, mai baisse de 9% en Thaïlande et de 13% en Indonésie. Notamment, la production du Vietnam a diminué de 32% parce que la consommation mondiale a fortement chuté ces deux dernières années, ce qui a affecté les prix intérieurs des crevettes. Donc, les aquaculteurs ont également réduit leurs superficies de stockage.

Selon Truong Dinh Hoè, secrétaire général de l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), les entreprises doivent renforcer la fabrication de produits biologiques, durables et à valeur ajoutée ; disposer de mesures de vente et de paiement appropriées ; de profiter pleinement des avantages de l’accord de livre-échange Vietnam - Union européenne (EVFTA) pour accroître la compétitivité des exportations vers ce marché.

Pour que les exportations de crevettes du pays atteignent 3,6 milliards d'USD en 2023, au cours des derniers mois de l'année, les entreprises doivent promouvoir l'exportation des crevettes géantes tigrées, augmenter les exportations vers la Chine et les exportations de produits à valeur ajoutée vers l'Union européenne..., souligne-t-il.

 

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation