L'ambassadeur Pham Hai Anh, chargé d'affaires a.i du Vietnam auprès de l'ONU, s'exprime lors de la réunion. Photo: VNA


Lors d’une réunion virtuelle du Conseil de sécurité des Nations Unies tenue le 20 janvier sur les défis en Syrie, le Vietnam a appelé la communauté internationale à s’unir pour aider le peuple syrien à surmonter les difficultés actuelles.

À la veille de la cinquième session de la Commission constitutionnelle syrienne, qui doit se tenir du 25 au 29 janvier à Genève, l’envoyé spécial du secrétaire général pour la Syrie, Geir Pedersen, a rappelé l’importance d’un "processus politique contrôlé et dirigé par les Syriens", tout en prônant "une diplomatie internationale plus sérieuse et plus coopérative".

Si le peuple syrien a connu moins de violence ces 10 derniers mois, cette situation calme pourrait cependant s’effondrer à tout moment, a mis en garde l’envoyé special.

"On ne saurait prétendre que les solutions sont uniquement entre les mains des Syriens, ou que l’ONU peut s’en sortir à elle seule", a-t-il prévenu en appelant tous les acteurs à travailler de concert pour parvenir à la stabilité, pour stopper le terrorisme et pour permettre le retour sûr, digne et volontaire des réfugiés. Il faut une approche globale pour progresser par étapes en vue d’une sortie de crise, a résumé l’envoyé spécial.  

Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, Mark Lowcock, a pour sa part attiré l’attention du Conseil sur les 13 millions de personnes qui ont besoin d’aide dans le pays auxquels s’ajoutent les 10,1 millions de personnes affectées dans toute la région. Il s’est attardé sur la crise économique que traverse le pays avec la dévaluation de la monnaie et une flambée des prix alimentaires et du carburant. Il a également abordé les conditions de vie difficiles dans les camps de déplacés et l’augmentation fulgurante des cas de COVID-19.

S'exprimant lors de la réunion, l'ambassadeur Pham Hai Anh, chargé d'affaires a.i du Vietnam auprès de l'ONU, a appelé toutes les parties à participer de manière constructive à la cinquième session de la Commission constitutionnelle syrienne.

Il a souligné la nécessité de profiter de la période actuelle pour investir dans le dialogue et la négociation, afin de promouvoir le processus politique.

Le diplomate vietnamien a exprimé ses préoccupations concernant la situation humanitaire détériorée en Syrie et a appelé à une coopération et une assistance internationales accrues pour garantir que l'aide humanitaire ne soit pas interrompue et atteigne toutes les régions de la Syrie./.

CPV/VNA