La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang. Photo : VNA


C’est ce qu’a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, en réponse à des questions de correspondants concernant l’interdiction imposée par la Chine à la pêche en Mer Orientale du 1er mai au 16 août et la mise en œuvre de mesures pour appliquer cette décision.

« Etant un pays côtier de la Mer Orientale et membre de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, le Vietnam a la souveraineté, les droits souverains et les droits de juridiction pour ses eaux définies selon la Convention et dispose, en même temps, d’autres droits et intérêts légitimes en mer conformément à la Convention », a-t-elle affirmé.

« Le Vietnam rejette cette décision unilatérale de la partie chinoise. En cette conjoncture internationale et régionale, le Vietnam demande à la Chine de ne pas complexifier davantage la situation en Mer Orientale », a-t-elle souligné./.

CPV/VNA