Capture d'écran de l’article sur le journal malaisien The Star sur la cérémonie de lancement du Fonds de vaccination contre le COVID-19/CPV

Les agences de presse de nombreux pays et les représentants d'organisations étrangères ont hautement apprécié l'initiative du Vietnam de créer un Fonds de vaccination contre le COVID-19. La plupart des commentaires ont estimé qu'il s'agissait d'une mesure appropriée du gouvernement pour accélérer le calendrier vaccinal afin de contrôler efficacement l'épidémie.

Médias étrangers…

Le 6 juin, le journal malaisien The Star a publié un article sur la cérémonie de lancement du Fonds de vaccination contre le COVID-19. L'article a cité le Premier ministre Pham Minh Chinh qui affirmait que le Fonds avait été créé avec pour mission de mobiliser des ressources sociales afin de partager avec le budget de l'État  les activités d'achat et d'importation de vaccins, et la production nationale de vaccins au service des habitants.

Bien que le Vietnam soit connu comme l'un des pays les plus efficaces au monde pour maîtriser la pandémie, avec de faibles taux d'infection et de mortalité, la pandémie est toujours compliquée, de nouvelles infections en provenance du Royaume-Uni et de l'Inde détectées. 

Afin de revenir rapidement à une vie normale, le Parti et l'État ont mis en œuvre  une vaccination gratuite et précoce pour l'ensemble de la population afin d'obtenir une immunité collective et cela devra être maintenu chaque année. 

La vaccination est une solution fondamentale, à long terme, décisive et stratégique pour échapper à la pandémie de COVID-19.

Le journal japonais Nikkei Asia a également récemment publié un article détaillé sur le Fonds de vaccination contre le COVID-19. L'auteur Tomoya Onishi a évalué le lancement du Fonds comme un effort du Vietnam pour assurer 120 millions de doses de vaccin à sa population d'ici fin d021, dans le contexte où les provinces industrialisées du Sud s’efforcer de contrôler la propagation du virus SARS-CoV-2. 

Cette décision intervient à un moment où le gouvernement vietnamien modifie sa stratégie de réponse à la pandémie, passant de la maîtrise du virus à l'encouragement des gens à se faire vacciner.

Selon l'article, le Fonds de vaccination contre le COVID-19 a annoncé par le gouvernement  le 5 juin jouera le rôle de collecte de fonds pour assurer la quantité de vaccins - “arme” importante dans le combat contre la pandémie, et en même temps protéger la chaîne d'approvisionnement de la production - qui joue un rôle central dans l'économie.

L'article de Nikkei Asia soulignait que le Vietnam a obtenu de nombreuses réalisations en repoussant trois vagues successives de COVID-19, grâce à la mise en œuvre efficace de mesures de test, de traçage et d'isolement en temps opportun. 

Cependant, l'article souligne également les défis auxquels le Vietnam sera confronté dans un avenir proche,  dans le contexte où l'approvisionnement mondial en vaccins est rare.

…les représentants d'organisations étrangères apprécient fortement les initiatives du Vietnam

Selon Kidong Park, représentant de l'Organisation mondiale de la santé au Vietnam, la mobilisation des ressources du gouvernement vietnamien pour améliorer l'accès aux vaccins contre le COVID-19 arrive à point nommé. 

La gestion et l'utilisation justes et efficaces par le gouvernement des ressources des citoyens et des entreprises apporteront une nouvelle valeur à la stratégie de réponse à la pandémie. “C'est cette solidarité qui aidera le Vietnam à mettre fin à la pandémie. Espérons que le Vietnam continuera d'être un exemple d'approche universelle pour mettre fin à la pandémie”, a souligné Kidong Park.

Appréciant l'initiative de lancement de ce Fonds, Mme Carolyn  Turk, directrice nationale de la Banque mondiale pour le Vietnam,a affirmé qu'il s'agissait d'une "bonne action" du gouvernement vietnamien pour accélérer la vaccination.

Partageant le même point de vue, Mme Caitlin Wiesen, représentante résidente en chef du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Vietnam, citant une étude du PNUD, a affirmé que “le peuple vietnamien répond fermement aux mesures du gouvernement pour contrôler et prévenir l'épidémie”.  Mme Wiesen s’est déclarée convaincue que les Vietnamiens de toutes les classes sociales ainsi que les entreprises répondront à l'appel du gouvernement et contribueront au Fonds de vaccination anti-COVID-19.

L'ambassadeur de l'Union européenne au Vietnam Giorgio Aliberti a estimé que la mise en place du Fonds jouera un rôle important dans la stratégie de lutte contre la pandémie. En outre, M. Aliberti a particulièrement souligné le rôle central du gouvernement dans la mobilisation et la connexion des ressources pour soutenir ce Fonds.

Le coordonnateur résident des Nations Unies au Vietnam, Kamal Malhotra, a affirmé que l'initiative du Vietnam d'établir un Fonds de vaccination a reçu le soutien des Nations Unies depuis de nombreux mois. Selon M. Mahotra, il est nécessaire de créer un Fonds au niveau national, fonctionnant sous la supervision et la gestion du gouvernement./.

 

CPV