Le Premier ministre préside une conférence sur le plan d’aménagement du delta du fleuve Rouge

Jeudi, 07/12/2023 22:09
Le Premier ministre Pham Minh Chinh, président du Conseil de coordination de la région du delta du fleuve Rouge, a présidé jeudi 7 décembre à Hanoï la deuxième conférence du conseil pour se prononcer sur l’élaboration du plan d’aménagement de la région du delta du fleuve Rouge durant la période 2021-2030 avec une vision jusqu’en 2050.

Le leader du PCV appelle le delta du fleuve Rouge à promouvoir son rôle de locomotive

Plan d'action du gouvernement sur le développement de la région du delta du fleuve Rouge

Le delta du fleuve Rouge doit demeurer le moteur de développement du Nord du pays

leftcenterrightdel
Le Premier ministre Pham Minh Chinh, président du Conseil de coordination de la région du delta du fleuve Rouge, lors de la conférence, à Hanoï, le 7 décembre. Photo : VGP

Le delta du fleuve Rouge comprend 11 provinces et villes sous l’autorité centrale, à savoir Hanoi, Hai Phong, Quang Ninh, Vinh Phuc, Bac Ninh, Hai Duong, Hung Yên, Thai Binh, Hà Nam, Nam Dinh et Ninh Binh.

Cette région est au centre de la résolution n°30 du Politburo. La résolution définit une vision pour 2045, envisageant le delta du fleuve Rouge comme une zone de développement moderne, civilisée et écologiquement durable, un pôle économique et financier majeur de stature mondiale et régionale.

S’exprimant lors de l’événement, le chef du gouvernement a déclaré que le projet de plan d’aménagement n’a pas pleinement identifié le potentiel de la région, qui, avec la région du sud-est, contribue à plus de 50% du PIB national. Il a également noté que le rôle de la région en tant que porte d’entrée de l’ASEAN vers la Chine n’a pas été suffisamment mentionné dans le projet.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a également souligné la nécessité d’inclure la revitalisation des rivières de la région, qui sont actuellement épuisées en ressources et empiétées en raison des activités humaines.

Il devrait y avoir des solutions, des projets, des ressources, des mécanismes et des politiques pour résoudre des problèmes tels que les déchets et la pollution, a-t-il déclaré, ajoutant que la formation des ressources humaines devrait non seulement servir au développement de la région mais également coordonner la main-d’œuvre à l’échelle nationale.

"Nous devons faire face aux limites, aux lacunes et aux contradictions de la région, qui a une petite superficie mais une grande population, ce qui entraîne le besoin d’urbanisation", a-t-il indiqué, mettant l’accent sur le développement de l’espace aérien et souterrain.

Dans le même temps, il a réitéré le point de vue de ne pas sacrifier le progrès social et l’équité au profit de la croissance économique. Des solutions et des ressources sont donc nécessaires pour résoudre les problèmes de déchets et de pollution dans la région.

Soulignant l’innovation et la science et la technologie comme nouveaux moteurs du développement régional, il a appelé à accorder davantage d’attention à la transformation numérique, à la transition énergétique et au développement des industries des énergies renouvelables ainsi qu’à l’économie agricole et au développement des industries clés.

Il a également exigé que le plan d’aménagement inclue l’établissement de liens avec d’autres régions, le pays tout entier et le monde, avant de demander aux ministères, agences et localités de continuer à recueillir les avis des experts, des scientifiques et du public sur le plan directeur./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation