Photo d'illustration: VNA

 

Cependant, le Vietnam enregistre toujours un déficit commercial avec des pays participant au RCEP. En plus des effets de la perturbation de la chaîne d'approvisionnement causée par la pandémie de COVID-19, certains experts ont exprimé leurs inquiétudes sur les avantages que le Vietnam peut tirer du RCEP.

Ainsi, l'Institut central de gestion économique (CIEM), avec le soutien du Programme australien de soutien à la réforme économique du Vietnam (Aus4Reform), a publié le 20 janvier le rapport "Mise en œuvre effective du RCEP associé à l'amélioration de l'autonomie économique: Nécessité d'améliorer les institutions de commerce et d'investissement au Vietnam".

Ce rapport vise à évaluer les activités commerciales et d'investissement du Vietnam avec ses partenaires participant au RCEP, afin de proposer des recommandations pour une réforme institutionnelle à moyen et long terme visant à améliorer l'efficacité de la mise en œuvre du RCEP au Vietnam.

Selon Nguyen Anh Duong, chef du Département de recherche intégrée du CIEM, la participation à la signature du RCEP est le résultat des efforts incessants du Vietnam.

La réforme joue un rôle important pour renforcer l'autonomie économique dans la mise en œuvre du RCEP.

Les experts économiques ont déclaré que l'augmentation de l'autonomie de l'économie lors de la mise en œuvre du RCEP nécessite également des efforts pour promouvoir conjointement le rôle central de l'ASEAN.

Le rapport souligne la nécessité pour le Vietnam de continuer à soutenir le multilatéralisme. Le RCEP n'est pas le seul accord de libre-échange ou le dernier accord de libre-échange conclu par le Vietnam avec ses partenaires.

CPV/VNA