La multiplication des ALE booste les échanges commerciaux du Vietnam. Photo d'illustration/Baodauthau

 

La Vietnam a   signé 15 ALE aux niveaux bilatéral et régional dont 14 mis en œuvre et un pas entré en vigueur. Il en négocie actuellement 2 autres.

Les plus importants sont les trois ALE de nouvelle génération : Accord de partenariat transpacifique global et progressiSTE (PTPGP), l'Accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA) et l'Accord de libre-échange entre le Vietnam et le Royaume-Uni (UKVFTA). Le plus grand ALE dans le monde dans le cadre de l'ASEAN est le Partenariat régional économique global (RCEP).

Avec ces 17 ALE, le Vietnam est devenu un grand centre de flux commerciaux mondiaux. Depuis l'adhésion à l'OMC, les   ALE ont contribué à augmenter le PIB national de plus de 300%, le chiffre d'affaires import-export de 350%

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, les ALE ont élargi le marché d’exportation, une opportunité pour le pays de se connecter et de participer plus profondément à la chaîne de valeur mondiale et au réseau de production. En particulier, dans le contexte d'épidémie de Covid-19, les ALE de nouvelle génération tels que l'EVFTA, le PTPGP et l'UKVFTA sont devenus des catalyseurs de la reprise économique dans la période post- pandémie.

Par exemple, avec l'UE, si au cours des 3 premiers trimestres de 2020, les exportations vers cette région  n'atteignaient que 29,44 milliards d’USD, en baisse de 4,7% en glissement annuel,  après 3 mois de mise en œuvre de l'accord EVFTA, elles se sont élevées à 11,08 milliards d’USD, soit une hausse de 5% sur un an. Pour toute l’année 2020, le chiffre était de 10,05 milliards d’USD.

De nombreux produits vietnamiens ont progressé sur le marché européen depuis la mise en œuvre de l'EVFTA. Ainsi, les exportations de produits aquatiques ont augmenté d'environ 10% ou le prix à l'exportation du riz vietnamien est passé de 80 à 200 USD / tonne selon le type, par rapport à la période précédant l'entrée en vigueur de l'EVFTA.

En outre, de nombreux autres produits tels que téléphones et composants, machines, équipements et pièces détachées,  textile-habillement,  chaussures, meubles et café devraient également augmenter leur chiffre d'affaires à l'export sur ce marché.

Les ALE stimulent les exportations des produits de textile-habillement. Photo d'illustration

 

Deux ans seulement après l’entrée en vigueur du PTPGP (14 janvier 2019), les échanges commerciales entre le Vietnam et les 10 pays parties du PTPGP en 2019 et 2020 ont atteint respectivement 77,4 et 78,2 milliards d’USD, en hausse de 3,9% et 5% par rapport à 2018.

Les exportations nationales vers ces pays ont atteint 39,5 milliards d’USD en 2019 et 38,7 milliards en 2020, soit une augmentation de 7,2% et de 5% par rapport à 2018.

Pour les 11 ALE traditionnels, l'impact le plus évident est le chiffre d’affaires des exportations vietnamiennes. Plus précisément, en 2019, les exportations nationales vers les marchés bénéficiant d'ALE ont considérablement augmenté, atteignant 123,11 milliards d’USD. Pendant ce temps, en 2004, le Vietnam n'avait que deux ALE - avec l'ASEAN et la Chine -, avec un chiffre d'affaires total à l'exportation de près de 7 milliards d’USD.

En termes de croissance moyenne annuelle des exportations vers les marchés partenaires de l'ALE, c’est l'Inde qui a enregistré le plus haut taux avec +35,7%, la Corée du Sud, + 29,2%, le Chili,+ 28, 9% et la Chine, +20,9%.

Ces 3 à 5 prochaines années, le Vietnam et ses partenaires atteindront des étapes importantes de nombreux accords et procéderont progressivement à la libéralisation tarifaire de la plupart des produits importés. Le ministère de l'Industrie et du Commerce se concentrera sur   l'utilisation efficace des opportunités offertes par les ALE, en particulier PTPGP, EVFTA, UKVFTA et RCEP.

Phương Đoàn