Photo d'illustration/ VNA

Selon le Centre d'information de l'industrie et du commerce (ministère de l'Industrie et du Commerce), l'épidémie de Covid-19 ne devrait pas affecter négativement l'industrie mondiale de fruits et légumes transformés. En revanche, l'offre de ces articles a augmenté à mesure que les exportations de produits frais ou surgelés diminuaient, forçant les producteurs à se tourner vers la transformation.

Parallèlement, le prix, la durée de conservation et l'innovation sont les principaux moteurs de l'augmentation de la consommation de fruits et légumes transformés.

Le Vietnam est un pays tropical avec des conditions de sol et de climat favorables à la production d'une grande variété de fruits. Ces dernières années, le Vietnam a développé une industrie de transformation des fruits, qui représente actuellement environ 10% de sa production totale de fruits.

En général, l'industrie vietnamienne des fruits et légumes a réussi à augmenter ses exportations vers des marchés avec de gros volumes d'importation et des exigences strictes en matière de qualité et de diversité des produits. 

Avec les résultats obtenus à la fois en 2020 et au cours des 9 premiers mois de 2021, ce secteur a connu une transition assez réussie vers le segment de la transformation des produits séchés et des jus de fruits en conserve.

En outre, lorsqu'ils se développent dans le sens de la transformation, les légumes et fruits vietnamiens permettent d'augmenter la valeur de 3 à 4 fois par rapport aux fruits frais. L'introduction des fruits et légumes dans la transformation en profondeur augmente le temps de stockage, aidant à éviter la surproduction. 

Il est prévu qu'au cours des derniers mois de 2021 et de toute l'année 2022, les légumes et les fruits transformés seront toujours une catégorie de produits dotée d'un fort potentiel de croissance en raison de leur commodité et de leur longue durée de conservation.

La promotion de l'exportation de produits transformés augmentera la valeur des exportations de fruits et légumes, en particulier dans le contexte où l'épidémie de Covid-19 est encore compliquée dans de nombreux pays et territoires à travers le monde. 

La présence de canaux de vente au détail et de commerce électronique dans les pays développés et en développement contribue à augmenter les ventes de fruits et légumes transformés. Les importations de sous-produits de légumes, de fruits, de noix ou d'autres parties de plantes des principaux marchés d'exportation du Vietnam tels que la Chine, les États-Unis et l'UE ont augmenté à un rythme élevé ces dernières années.

Ces dernières années, le nombre d'entreprises investissant dans le domaine de la transformation et de la conservation des fruits a triplé, avec 7.500 établissements de transformation et de conservation de fruits et légumes et environ 150 lignes de transformation dotées de technologies modernes. 

Mais en fait, l'industrie de transformation ne couvre que 8 à 10% de la production annuelle de légumes et de fruits. A ce jour, plus de 76% des fruits et légumes exportés ne sont pas transformés. La consommation se fait encore sous forme de conservation fraîche ou préliminaire, et les pertes post-récolte sont encore trop importantes, de l'ordre de 20 %./.

CPV