Plus d'opportunités pour l’exportation des fruits vietnamiens

Jeudi, 09/12/2021 16:53
En 2022, la Chine pourrait envisager d'importer des fruits de la passion vietnamiens. Le Vietnam demande également à la partie japonaise d'autoriser bientôt l'importation sur son sol de longanes frais en 2022.

Les États-Unis augmentent leurs importations de fruits et légumes transformés du marché vietnamien

Les consommateurs russes apprécient les produits aquatiques et les fruits tropicaux du Vietnam

Le fort potentiel de croissance des fruits transformés du Vietnam

Les États-Unis, marché prometteur pour les fruits vietnamiens

Le Vietnam demande également à la partie japonaise d'autoriser bientôt l'importation sur son sol de longanes frais en 2022. Photo: suckhoedoisong

Les perspectives d’augmentation de l'exportation de fruits seront immenses si on répond aux exigences de contrôle du code des zones de culture et de résidus de pesticides.

Pleins d’opportunités
Lors d'un récent forum en ligne sur le thème "Connecter l'offre et la demande d'arbres fruitiers", M. Le Van Thiet - directeur adjoint du Département de la protection des végétaux, relevant du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré : «Il est prévu que d'ici 2022, la Chine appliquera la méthode d'inspection en ligne pour des produits agricoles du Vietnam que sont la patate douce et le durian. En 2022, la Chine pourrait également envisager d'importer des fruits de la passion vietnamiens. Actuellement, on compte 10 sortes de fruits officiellement autorisés à être importés en Chine».

Auparavant, le 24 novembre 2021, en marge de la visite officielle au Japon du Premier ministre Pham Minh Chinh du 22 au 25 novembre 2021, le ministre de l'Industrie et du Commerce Nguyen Hong Dien avait eu une rencontre de travail avec M. Nisaka Yoshinobu - gouverneur de la préfecture de Wakayama (Japon). Lors de cette rencontre, le gouverneur Nisaka Yoshinobu a affirmé que Wakayama soutiendrait et stimulerait fortement l’autorisation japonaise d'importation de longane frais vietnamien en 2022.

Selon le Bureau chargé des affaires commerciales du Vietnam au Japon, le longanier est cultivé dans certaines localités du sud du Japon où le climat est assez similaire à celui des pays d'Asie du Sud-Est comme les provinces de Kagoshima ou d'Okinawa, mais avec de bas rendements. Actuellement, le Japon importe principalement des longanes séchés ou congelés.

S'il est autorisé à l'exportation au Japon, le longane sera un fruit prometteur comme le litchi qui est présent au Japon depuis décembre 2019.

Assurer la culture et la production suivant les normes des importateurs, respecter la traçabilité et la certification de qualité constituent les conditions préalables pour l'exportation des fruits vietnamiens. Photo: vinhphuc.gov.vn


Le code des zones de culture est la première condition pour l'exportation
Actuellement, la demande mondiale de fruits ne cesse d’augmenter. Par conséquent, la valeur commerciale des arbres fruitiers est très élevée, environ 200 milliards de dollars par an, la mangue représentant environ 12,3 milliards de dollars, le durian 50 milliards. C'est une belle opportunité pour les régions du Vietnam tournées vers l'arboriculture.

Selon un représentant du Service de l'Agriculture et du Développement rural de la province de Dong Thap, les produits agricoles,  les fruits en particulier, pour être exportés vers des marchés exigeants comme les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande ou la Chine, ont tous besoin du code des zones de plantation, de l’assurance d'exigences en termes d'emballage et d'absence de résidus de pesticides.

Assurer la culture et la production suivant les normes des importateurs, respecter la traçabilité et la certification de qualité constituent les conditions préalables pour élargir la porte d'exportation des fruits vietnamiens dans les temps prochains.

BN

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation