Forbes: investissant près d'un demi-milliard USD, SK s'attend à ce que VinCommerce soit comme Alibaba et Amazon 

SK s'attend à ce que VinCommerce soit comme Alibaba et Amazon. Photo d'illustration


SK Group, la troisième plus grande société de Corée du Sud, a investi dans la plus grande chaîne de vente au détail au Vietnam pour faciliter l'accès au marché de l'Asie du Sud-Est, cité par Forbes.

Selon un représentant de SK, le groupe a acquis 16,3% des actions de Masan dans VinCommerce d'une valeur en espèces de 410 millions de dollars. SK Group détient une participation de 9,5% dans Masan depuis 2018. 

Ces dernières années, SK Group a investi activement au Vietnam grâce au fort potentiel de croissance du marché. En outre, SK Group voit de fortes opportunités en Asie du Sud-Est dans le contexte où où les économies continuent de croître de manière significative. 

En 2020, malgré l'épidémie de Covid-19, l'économie vietnamienne a connu une impressionnante croissance de 2,9%. Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit 6,5% cette année grâce à «des bases économiques solides». Au cours de la dernière décennie, le secteur national de la vente au détail a explosé alors que le secteur de la fabrication et de l'exportation créait des emplois et stimulait l'émergence de la classe moyenne. 

Un porte-parole du groupe SK a également déclaré que VinCommerce représente "une opportunité unique" avec une part de marché d'environ la moitié du marché national de détail. Plus précisément, VinCommerce exploite environ 2.300 dépanneurs et supermarchés… 

SK Group investit dans VinCommerce en raison du potentiel de croissance de cette marque en tant qu'opérateur multisectoriel, desservant les clients à la fois via des magasins traditionnels et des  canaux en ligne, apportant ainsi une nouvelle valeur au marché. «Nous nous attendons à ce que VinCommerce devienne une enseigne multicanale combinant la vente en ligne et traditionnelle comme Alibaba et Amazon», a informé un représentant.

La plage de Dam Trau (Con Dao) parmi les plus belles du monde 

 Scène sauvage sur la plage de Dam Trau. Photo: Zing

 

La plage de Dam Trau (Con Dao, Ba Ria - Vung Tau) a reçu beaucoup d'attention pour son emplacement particulier et ses paysages sauvages. 

Travel + Leisure, magazine de voyage basé à New York (Etats-Unis), vient d'annoncer sa liste 25 plus belles plages du monde. Celle de Dam Trau à Con Dao est la seule du Vietnam à y figurer. 

L’auteur Anne Olivia Bauso, de Travel + Leisure, admet que choisir la plus belle plage du Vietnam fut très difficile. Cependant, elle a affirmé que la plage de Dam Trau à Con Dao était définitivement un candidat de choix. 

"Sable doré, bosquets de bambous et rangée d'arbres… c'est l'endroit idéal pour passer la journée à se relaxer au bord de la plage, à lire ou à marcher, à surfer ... ", a-t- elle commenté.

Le Vietnam est le nom auquel les auteurs de Travel + Leisure accordent une grande attention. Auparavant, Hoi An a également été à plusieurs reprises en tête de la liste des plus belles villes du monde publiée par ce magazine. En 2020, The Reverie Saigon est également classé 57e dans la liste des 100 meilleurs hôtels au monde par Travel & Leisure.

La CAAV annonce des procédures d’octroi de licences de vols privés dans les territoires vietnamiens

 Aéroport international de Noi Bai, à Hanoï. Photo: VNA


L’Autorité de l’aviation civile du Vietnam (CAAV) a publié un document sur l’autorisation des vols privés effectués par des aéronefs non immatriculés à la nationalité vietnamienne sur les territoires vietnamiens.

En conséquence, le propriétaire ou l'exploitant d'un tel aéronef doit compléter les procédures pour obtenir le certificat d'immatriculation des activités d'aviation générale non commerciales avant le 15 juillet 2021.

En attendant le certificat, la CAAV délivrera un permis pour ce vol au cas par cas à la condition que les licences et certificats pertinents de l'aéronef et de l'équipage soient soumis et reconnus par la CAAV.

La CAAV a fait l’annonce dans le contexte du fait qu’un certain nombre d’étrangers souhaitent effectuer des vols à l’intérieur des territoires vietnamiens en utilisant leurs propres avions bloqués dans les aéroports vietnamiens en raison de la pandémie de COVID-19. 

CPV