Un journal américain: le Vietnam mérite plus de reconnaissance pour sa bonne lutte antiépidémique

Une affiche exhortant les gens à s'unir pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 à Hanoï. Photo: AFP


"Compte tenu de sa situation géographique et de la taille de sa population, le Vietnam aurait dû être un +point chaud+ de l’épidémie. Mais grâce à son modèle antiépidémique à faible coût et à ses mesures de base, le pays a réussi à contrôler la pandémie en quelques mois", selon Business Insider.

Dans un article publié le 21 février, Business Insider, un journal électronique basé à New York (Etats-Unis), a passé en revue une série de réalisations du Vietnam dans sa lutte contre l'épidémie de COVID-19.

Citant le classement de l'Institut de recherche australien Lowy, Business Insider a affirmé que parmi les pays touchés par le Covid-19, le Vietnam se classait deuxième en termes de contrôle de l'épidémie efficace, juste après la Nouvelle-Zélande.

Business Insider a cité Kamal Malhotra, coordonnateur résident des Nations Unies, à propos du succès du Vietnam. Il a souligné que "le Vietnam devrait être au-dessus de la Nouvelle-Zélande" car le pays est confronté à plus de défis dans sa lutte antiépidémique.

Selon M. Malhotra, il existe des préjugés externes sur le succès du Vietnam parce que son système politique est différent de celui de la plupart des pays du monde. "Il y a beaucoup de soupçons sur le fait que le gouvernement aurait dissimulé des données, mais c’est complètement faux. Les données sont mises à jour en temps réel et il n'y a pas de coercition", a confirmé l'expert de l'ONU.

Soulignant que le Vietnam n'a jamais eu à bloquer tout le pays aussi durement que le Royaume-Uni ou certains pays européens, Business Insider a affirmé que c'était un témoignage d’une manière de lutte à la fois "bon marché et efficace".

"Au lieu d'un blocus national, le Premier ministre du Vietnam a demandé à la population de mettre en place une distanciation sociale nationale de deux semaines en avril 2020. Début mai, la majorité des Vietnamiens étaient revenus à une vie normale", a déclaré Business Insider.

"Quand les gens ont  toute confiance en leur gouvernement, ils suivent ses instructions", a déclaré le journal américain en citant le médecin Guy Thwaites, qui était présent dans l'un des hôpitaux de traitement du Covid-19 au Vietnam. Le médecin de l'université d'Oxford (Royaume-Uni) a été impressionné par la réponse antiépidémique rapide du gouvernement vietnamien.

La filière bois vietnamienne voit l'avenir en grand

La filière bois vietnamienne voit l'avenir en grand. Photo d’illustration/ boiscbv


Ces deux dernières décennies, l'exportation de bois a fait une percée, passant de 200 millions d’USD de chiffre d’affaires en 2000 à 12,3 milliards en 2020, en hausse de 15,7% par rapport à 2019. 

Ce résultat a permis à la filière bois de figurer toujours dans le Top 5 des produits d’exportation phares d’au moins 10 milliards d’USD, contribuant à créer un "miracle d'exportation" en 2020.

Dans la structure d'exportation, les meubles en bois représentent près de 70%, montrant la capacité du pays de transformation du bois et celle d'exporter des meubles.

Les États-Unis, le Japon, la Chine, la Corée du Sud et l'Union européenne (UE) restent les 5 marchés à l'export de bois les plus importants du Vietnam, représentant 90% du total. Cela prouve que la sophistication et le respect des normes internationales des produits en bois vietnamiens sont de plus en plus confirmés.

Parmi les investisseurs dans l'industrie du bois au Vietnam, Taïwan (Chine) arrive en tête, suivi par Hong Kong, la Chine continentale, la Corée du Sud. Ces 4 partenaires représentent à eux seuls 82% du nombre total de projets et 84% du capital enregistré.

L’entrée en vigueur de l'accord EVFTA bénéficiera aux exportations vietnamiennes, à la filière bois en particulier qui bénéficiera d'incitations fiscales à l'exportation.

Classement de l'indice de l’e-commerce: le Vietnam grimpe d'une place

Photo d'illustration/digital38.com.vn


La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (UNCTAD) a dévoilé récemment le classement de l'indice sur le commerce électronique B2C.

L’indice B2C classe 152 pays dans le monde en fonction de leur volonté de participer au commerce électronique, avec une valeur attendue d'environ 4.400 milliards de dollars en 2018.

Les pays sont évalués sur la base de critères tels que l'accès à des serveurs Internet sécurisés, la fiabilité des services et des infrastructures postaux, ainsi que la proportion de la population utilisant Internet et ayant un compte auprès d'une institution financière ou d'un fournisseur de services de devises mobiles.

Le Vietnam demeure dans le top 10 des économies en développement avec le meilleur indice B2C en Asie de l'Est, Asie du Sud-Est et Asie de l'Ouest, se classant 9e dans ces régions asiatiques et 63e au niveau mondial, en hausse d'une place par rapport à l'année dernière./.

CPV