Dépassant la France et l'Allemagne, le Vietnam au 8e rang des investissements dans les énergies renouvelables

 

Photo d'illustration: baoninhthuan

Lors d'un récent salon des énergies renouvelables organisé par l'ambassade d'Allemagne en association avec la GIZ (Organisation allemande de coopération internationale), Weert Börner, ambassadeur adjoint, chef du département économique de l'ambassade d'Allemagne au Vietnam, a affirmé qu'avec  7,4 milliards d’USD investis dans les énergies éoliennes et solaires, le Vietnam a le potentiel pour devenir un producteur majeur d'énergies renouvelables dans le monde.

Selon des données de 2020, la Chine était le plus gros investisseur dans les énergies renouvelables au monde, avec 83,6 milliards d’USD. Viennent ensuite les États-Unis avec 49,3 milliards d’USD, la France et l’Allemagne, 7,3 et 7,1 milliards d’USD, respectivement. Ainsi, le Vietnam a dépassé ces deux pays, se classant au 8e rang au niveau mondial.

L'ambassadeur d'Allemagne au Vietnam, Guido Hildner a déclaré que “le Vietnam a de nombreux potentiels pour devenir une centrale d'énergie renouvelable avec le solaire, l'éolien et la biomasse dans le contexte où le monde est confronté à une transition énergétique imposée par les défis du changement climatique”. Par exemple, en seulement 30 ans, l'Allemagne, partie de zéro, a atteint 46% d'énergie totale sous forme d'énergies renouvelables, et la part de l'énergie au charbon est tombée à 18%.
 
Selon Nguyen Duc Hien, directeur adjoint de la Commission économique centrale du Parti, une sécurité énergétique solide est le fondement du développement socio-économique du Vietnam. Dans de nombreux documents, le pays priorise le développement énergétique rapide et durable associée à la protection de l'environnement écologique.

En particulier, le Vietnam a déterminé la direction de transition énergétique, un taux d'énergies renouvelables atteindra de 25% à 30% d'ici 2045, donnant la priorité à l'utilisation de l'éolien et du solaire et encourageant les investissements dans les centrales électriques à partir de déchets municipaux et de biomasse.

En conséquence, les experts allemands ont également souligné 6 avantages de la transition énergétique, notamment: éviter l'importation d'énergie, assurer la sécurité énergétique, améliorer la santé environnementale et humaine, créer des emplois, stimuler l'innovation, élever la valeur ajoutée…

“Le développement de l'électrification en milieu rural permet d'économiser au moins 20% par rapport au réseau électrique conventionnel. En outre, cela réduit également la concentration des approvisionnements énergétiques et double l'emploi par rapport au charbon, grâce à l'utilisation de la main-d'œuvre locale”, a conclu l'ambassadeur adjoint Weert Börner.

Le magazine américain Veranda sélectionne un resort à Nha Trang parmi les meilleurs au monde

Photo: Six Senses Ninh Van Bay


Un complexe hôtelier à Nha Trang a été classé par le magazine Veranda comme l'un des 30 meilleurs complexes hôteliers entièrement équipés au monde.

Ce complexe peut surprendre ses clients avec de nombreux services uniques tels que complexes isolés (accessibles uniquement par bateau), itinéraires cachés dans la jungle et piscines à côté de rochers. 

Veranda, un magazine américain sur le style de vie datant de 1987, vient d'annoncer sa liste de 30 complexes hôteliers proposant les meilleurs services de qualité, sélectionnée pour répondre aux besoins de ceux qu’ils ne veulent pas passer du temps à trop planifier leur voyage.

Les complexes hôteliers et les produits de voyage tout compris deviennent de plus en plus luxueux au fil du temps et peuvent être trouvés dans de nombreux endroits.

Six Senses Ninh Van Bay dans la ville de Nha Trang, province de Khanh Hoa figure dans la liste. Selon Veranda, ce complexe offrira aux visiteurs une variété d'expériences allant des plages de sable blanc, des montagnes et des collines, des formations rocheuses incroyables... L’établissement propose également une multitude d'activités telles que cuisine de plats vietnamiens, visites de potagers bio ou programme d'exercices de santé.

VEPR : le Vietnam pourrait atteindre une croissance de 6,3% en 2021

Gratte-ciel de Landmark au Vietnam. Source: Internet


Le Vietnam pourrait réaliser une croissance de l’ordre de 6%-6,3% en 2021, grâce au contrôle stable de l’épidémie de Covid-19 dans le pays et à la reprise de l’économie mondiale due à la levée du confinement.
C’est ce qu’a déclaré Pham Thê Anh, économiste en chef de l’Institut national de Recherches économiques et politiques (VEPR).

Le rapport du VEPR indique que l'économie mondiale montre des signes de reprise en raison de la présence du vaccin anti-Covid-19, mais il existe encore de nombreuses incertitudes et un manque d'uniformité entre les pays et les secteurs économiques.

La croissance économique du Vietnam au premier trimestre a atteint 4,48% grâce à la lutte précoce efficace du gouvernement contre le coronavirus, ainsi qu'à la signature d'un accord de libre-échange et de protection des investissements entre le Vietnam et l'UE (EVFTA et EVIPA).

En outre, l’accélération du décaissement, la réalisation de projets d'investissement public et le transfert d'investissements vers le Vietnam contribuent à stabiliser l'environnement macroéconomique et à contrôler l'inflation.

Cependant, le Vietnam est confronté à de nombreux défis dans un environnement économique mondial incertain. La récurrence du Covid-19 dans de nombreux pays s'accompagnant de mesures de confinement prolongent les défaillances de la chaîne d'approvisionnement en 2021, affaiblissant la résilience des entreprises.

Les conflits géopolitiques entre les grands pays, le déséquilibre fiscal important, la santé du système bancaire et financier encore vulnérable, la dépendance de la croissance du secteur des IDE constituent aussi les défis auxquels le Vietnam doit faire face.

En vue d’y remédier, le Vietnam devrait donner la priorité absolue aux politiques de sécurité sociale et au soutien aux entreprises. Ces politiques doivent être mises en œuvre rapidement.

Le Vietnam doit également établir un coussin fiscal pour éviter les chocs similaires comme le Covid-19 ou les évolutions soudaines de l'épidémie dans les années à venir.

CPV