Oxford Economics apprécie la bonne réponse à la pandémie du Vietnam

Photo: VNA


Les experts économiques d'Oxford Economics ont déclaré que les bonnes performances dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Vietnam et à Singapour ont permis de maintenir la reprise de la demande domestique dans ces deux économies.

Les activités d'échanges commerciaux et de production sont le moteur de la reprise économique post-Covid-19 dans la région de l'ASEAN-6 (Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Singapour, Philippines et Vietnam). En particulier, la production industrielle, qui joue le rôle de moteur dans les exportations, devrait fortement augmenter à partir du deuxième trimestre.

Oxford Economics a également montré que les ventes au détail sont un «frein» pour la plupart des économies de la région, à l'exception du Vietnam et de Singapour dont le commerce de gros et de détail se rétablit progressivement.

«Nous sommes optimistes quant aux perspectives de croissance du Vietnam et de Singapour, deux économies qui jouent un rôle important dans la chaîne de valeur de la région. En général, ils pourraient bénéficier davantage du commerce mondial des marchandises dans le processus de reprise post-pandémie», a commenté l'expert économique d'Oxford Economics Jung Sung Eun.

En outre, ces deux pays ont également obtenu de bons résultats dans la lutte contre la pandémie. Ainsi, la reprise de la demande intérieure ne sera pas interrompue.

Oxford Economics s'est également déclaré préoccupé par les perspectives de croissance de l'Indonésie et de la Malaisie, malgré des résultats positifs dans la production et les ventes d'automobiles ces derniers mois dans ces deux pays, la reprise du fret ferroviaire en Indonésie.

Plus de 12.000 milliards de VND pour acheter des doses du vaccin anti-COVID-19
Photo: Vnexpress
 
Les économies réalisées sur les dépenses du budget central en 2020, environ 12.100 milliards de dongs, seront utilisées pour acheter des doses du vaccin contre le COVID-19.

Ce contenu a été approuvé  par la Commission permanente de l'Assemblée nationale sur la base d'une proposition du gouvernement, à sa 55e session tenue le 27 avril.

Le ministre des Finances, Ho Duc Phoc, a informé que fin janvier 2021, le budget d’Etat en 2020 reste 64.760 milliards de dongs inutilisés (hors montants reportés à 2021). Par conséquent, le gouvernement a soumis au Comité permanent de l'Assemblée nationale le plan d'allocation utilisant les économies de dépenses et le reste du budget central de 2020, dont 12.100 milliards de dongs pour acheter des doses du vaccin.

La Commission des finances du budget a approuvé la proposition   tout en notant que le gouvernement devrait soutenir les localités ayant des difficultés à équilibrer leur budget en fonction de l’achat et de l'utilisation des vaccins.

Selon le rapport du ministère de la Santé, il y a 19,4 millions de personnes dans tout le pays en tant que force de première ligne pour la prévention de l'épidémie  qui reçoivent une vaccination prioritaire et gratuite, dont 1,56 million à Hô Chi Minh-Ville et 41.700 à Bac Kan.

Après les négociations, la Facilité Covax des Nations Unies a annoncé qu'elle fournirait 38,9 millions de doses du vaccin Astra Zeneca au Vietnam, en hausse de près de 9 millions de doses par rapport aux engagements précédents, a indiqué le ministère de la Santé. Ce dernier a déclaré que ce nombre de vaccins est suffisant pour vacciner 19,4 millions de personnes jugées prioritaires.
 
L'OMC met en lumière les réalisations commerciales du Vietnam

Photo d'illustration: VNA

Le Vietnam a connu la croissance la plus rapide parmi 50 pays et territoires, avec le plus grand commerce mondial de marchandises, passant à la 23e place en 2019 contre la 39e en 2009, selon la Revue statistique du commerce mondial 2020 de l'OMC.

Ces informations ont été mises en évidence lors de la deuxième session de l'Examen des politiques commerciales (EPC) du Vietnam pour la période 2014-2019, dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui s'est tenue le 27 avril sous forme de vidéoconférence à Hanoi.

Selon le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce du Vietnam Tran Quoc Khanh, cette réalisation témoigne de l'ouverture de l'économie de son pays et aussi du respect des engagements internationaux depuis son adhésion à l'OMC.

À l'occasion, le responsable a souligné que la valeur des importations et des exportations vietnamiennes a été multipliée par 170 depuis le début de l’œuvre de Renouveau (Doi Moi) en 1986, par 37 fois depuis son adhésion à l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) en 1995, et cinq fois depuis son adhésion officielle à l'OMC en 2007. Il a réaffirmé la détermination de Hanoï à promouvoir une intégration internationale intégrale et profonde ainsi que la réforme économique, ainsi que le respect des engagements.

À son tour, Athaliah Lesiba Molokomme, ambassadrice du Botswana, qui dirige la délégation de l'OMC, a salué les réalisations économiques du Vietnam ainsi que la réponse en peu de temps de la nation indochinoise à la plupart des 850 questions posées par 31 membres de l'organisation.

Pour sa part, l'ambassade et chef de la délégation des Pays-Bas à Genève, Monique Van Daalen, a reconnu les acquis du Vietnam dans le processus d'examen à cet égard ainsi que son rôle actif dans les activités de l'OMC.
Au cours de la session, la partie vietnamienne a clarifié de nombreux doutes concernant l'environnement économique, les institutions commerciales et d'investissement, les politiques commerciales sur les réglementations douanières et les taxes préférentielles appliquées à l'importation et à l'exportation et le développement de secteurs majeurs comme l’agriculture, l’aquaculture et l’énergie, entre autres.

L'EPC est l'un des trois piliers de l'OMC et se tient régulièrement pour garantir la transparence dans la mise en œuvre des engagements et obligations.

Le Vietnam fait partie du groupe de membres avec un cycle d'examen de sept ans. Sa première a eu lieu en 2013 à Genève, Suisse.

CPV