CEBR: l'économie vietnamienne se classera au 19e rang mondial en 2035

Photo d'illustration: VNA


Selon le rapport annuel du Centre de recherche économique et des affaires (CEBR) sur 193 économies, l'économie vietnamienne se classera au 19e rang mondial en 2035.

Concrètement, le CEBR a prévu que l'économie vietnamienne connaîtra une croissance moyenne de 7% pour la période 2021-2025, de 6,5% pour les dix années suivantes et dépassera Taïwan (Chine) et la Thaïlande dès 2035.

Grâce à sa bonne maîtrise de l'épidémie de COVID-19, le Vietnam a enregistré une croissance économique positive. Selon le gouvernement vietnamien, le Produit intérieur brut (PIB) du pays en 2020 devrait augmenter de 2,91% par rapport à l'année précédente. 
Photo: VNA

Textile-habillement: le pays vise 39 milliards de dollars d'exportations pour 2021

Photo d'illustration: baodautu


Après 25 ans de croissance continue, 2020 constitue la première année où les exportations textiles du Vietnam affichent un recul, de 10,5%, n'atteignant que 35 milliards de dollars contre 39 en 2019.

Selon Lê Tiên Truong, président du Conseil d'administration du Groupe du textile-habillement du Vietnam (VINATEX), dans le contexte où la demande mondiale a connu un recul de 22%, passant de 740 milliards de dollars à 600, et où de nombreux autres exportateurs ont enregistré une baisse de 15%-20%, voire 30%, le résultat du Vietnam est remarquable.

En 2020, le monde compte 5 pays - dont le Vietnam - où la production textile n'a pas  dû  être interrompue ou définitivement arrêtée à cause de la pandémie. Cela peut être considéré comme la raison la plus importante pour laquelle les exportations vietnamiennes affichent une aussi faible baisse.

Pour 2021, ce secteur national vise 38 - 39 milliards de dollars d'exportations. Pour y parvenir, les entreprises espèrent que le gouvernement adoptera des politiques spécifiques en vue de les aider, notamment des politiques monétaires.  

«Il faudra réduire les taux d'intérêt à long terme parce que les entreprises auront du mal à accéder aux prêts bancaires après une année de faible efficacité commerciale», a suggéré Le Tien Truong.

Le Vietnam a signé un total de 17 accords de libre-échange (ALE), soulignant qu'un certain nombre de pays comme le Japon ont conclu quatre ALE avec le Vietnam. Il pourra être difficile pour les entreprises de faire le choix optimal.

«Nous souhaitons que le ministère de l'Industrie et du Commerce continue d’aider les entreprises à tirer le meilleur parti possible des ALE de nouvelle génération en publiant le plus tôt possible des orientations et renseignements», a-t-il déclaré.

Financial Times: le Vietnam, un point prometteur de la chaîne d'approvisionnement mondiale

Photo: VNA


Le Vietnam est en train de devenir un point prometteur de la chaîne d'approvisionnement mondiale, a estimé le journal britannique Financial Times.

Selon ce journal, les groupes multinationaux construisent enfin des installations de production au Vietnam car ce dernier a affirmé sa forte position avec des produits répondant aux normes mondiales et un réseau en expansion d'accords de libre-échange (ALE), dont l'accord de libre-échange Vietnam - UE (EVFTA) et l'accord de libre-échange Vietnam - Royaume-Uni (UKVFTA).

Le journal a cité l'économiste en chef de VinaCapital à Ho Chi Minh-Ville, Michael Kokalari, qui a déclaré que de plus en plus d'entreprises étrangères transféraient leur production au Vietnam, dont Apple. Ce groupe a commencé sa production de masse d'écouteurs sans fil AirPods au Vietnam au deuxième trimestre  2020, alors que la plupart des pays du monde doivent encore imposer un confinement et une fermeture des frontières pour empêcher la propagation de l'épidémie de COVID-19.

Malgré des défis auxquels le Vietnam doit faire face, le monde des affaires estime toujours que le marché vietnamien «s'adapte» à toutes les difficultés, même dans le contexte de pandémie. Plus précisément, des projets de construction de zones industrielles sont en cours. Par exemple, le singapourien GLP, premier exploitant d'entrepôts en Asie, développe des projets à Hanoï et à Ho Chi Minh-Ville et prévoit d'investir 1,5 milliard de dollars au Vietnam pendant trois ans.

De plus, le Vietnam maintient toujours des chiffres impressionnants. Malgré le COVID-19, le capital d'investissement décaissé n'a diminué que de 2% en glissement annuel avec  19,98 milliards de dollars jusqu’au 20 décembre.

Le PIB du Vietnam en 2020 devrait augmenter de 2,91% par rapport à l'année précédente, soit parmi les plus élevées au monde, grâce à sa maîtrise de la pandémie.

Le gouvernement vietnamien s'est fixé un objectif de 6,5% de croissance économique en 2021.

CPV