Le ministère de la Santé recommande de prolonger d'urgence la période d'isolement concentré

Le ministère de la Santé recommande de prolonger d'urgence la période d'isolement concentré. Photo d'illustration/tinmoi


À partir de 0h le 4 mai, une personne qui a passé 14 jours d'isolement et qui a subi deux tests négatifs n'est toujours pas autorisée à quitter la zone de quarantaine.

Selon Dang Quang Tan, directeur du Département de médecine préventive du ministère de la Santé, cette décision a été prise par le ministère de la Santé, après qu'il y ait eu récemment des cas de personnes qui étaient  encore positives après leur période d'isolement concentré, provoquant une infection dans la communauté.

Le ministère de la Santé recommande que les Centres de contrôle des maladies,  les Centres médecine préventive des provinces et villes mettent en œuvre cette décision jusqu'à ce qu'il y ait une nouvelle annonce du Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19.

M. Tan a également déclaré que ceux qui  quitte  la zone de quarantaine doivent appliquer toujours les anciennes réglementations, c'est-à-dire l'autocontrôle à domicile  sous la direction des autorités locales.

A 6h le 4 mai, le bilan national de cas de COVID-19 s’établissait à 2.985 dont 2.560 guéris. Le nombre de cas d’infection intracommunautaire depuis le 29 avril est de 36.


COVID-19:   fermeture des classes et  étude en ligne dans de nombreuses localités

Photo d'illustration/vneconomy


Afin d'assurer le contrôle de l'épidémie de COVID-19, le matin du 4 avril, 7 villes et provinces ont permis à leurs élèves de rester à la maison et passer à l’étude en ligne jusqu’à une nouvelle annonce.

Dans l'après-midi du 3 mai, le Service de l'Éducation et de la Formation de Hanoï a publié une annonce concernant la fermeture des classes pour l'éducation préscolaire, primaire, secondaire, la formation continue, professionnelle, les centres de langue étrangère, d’informatique, de compétences, les établissements de formation à court terme d’investissement étranger de toute la ville, ce à partir du 4 mai et jusqu'à nouvel ordre.

Le dit service a également reporté les examens de fin d’études secondaires. Les écoles doivent donc organiser un enseignement en ligne.

De même, la province et Quang Nam et la ville de Da Nang ont également décidé la fermeture des établissements préscolaires, primaires, scolaires et universitaires, du 4 mai jusqu'à nouvel ordre.

Le même jour (3 mai), le Comité populaire de la province de Yen Bai a publié une annonce  demandant aux élèves de tous niveaux dans la commune de Nghia Lo, les districts de Van Chan et Tran Yen de rester chez eux jusqu'au  9 septembre.

Le 3 mai en soirée, le service de l’Education et de la Formation de Hung Yen a décidé de fermer les écoles dans toute la province à partir du 4 mai pour la prévention et la lutte contre l’épidémie de coronavirus COVID-19, au lieu de se limiter aux écoles du district de Phu Cu comme prévu précédemment

Auparavant, les  provinces de Vinh Phuc et Ha Nam avaient également demandé aux  élèves de rester chez eux.

Pour les étudiants, les enseignants déploient l’étude en ligne pour terminer le programme.

COVID-19: Le Vietnam accorde 500.000 dollars au Laos

 Le vice-ministre de la Santé, Nguyên Truong Son, remet des équipements médicaux au Laos, lors d'une cérémonie tenue le 4 mai à Vientiane. Photo: VNA

 

Face à la situation compliquée du COVID-19 au Laos, le Parti, l’Etat et le peuple vietnamiens ont offert 500.000 dollars;  envoyé une équipe médicale de 35 membres du ministère de la Santé et du matériel médical pour soutenir le Laos dans sa lutte contre le coronavirus.

L’envoi de spécialistes vietnamiens et d'équipements médicaux (appareils respiratoires, masques…) pour aider le Laos à combattre le COVID-19 témoigne de la solidarité spéciale,  de l’amitié traditionnelle et de la coopération intégrale entre les deux pays, a déclaré le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Tô Anh Dung.

Il s’est déclaré convaincu que sous la bonne direction du Parti et de l'État, avec la détermination du Laos, ce pays serait bientôt en mesure de contrôler le COVID-19, de relancer son économie et de continuer à se développer durablement.

Selon le vice-ministre vietnamien de la Santé, Nguyên Truong Son, l'équipe, de plus d’une trentaine de médecins, aides-soignants venus d'établissements médicaux à travers le pays, a pour mission de soutenir le Laos dans le dépistage, le traitement et l'installation d'hôpitaux de campagne. Les agents de santé du Vietnam resteront de 15 à 17 jours.

A cette occasion, la Commission des relations extérieures du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam, le Comité de coopération Vietnam – Laos et le Bureau gouvernemental ont remis 570.000 masques de protection au Laos.

Le groupe de l'éducation Van Lang a offert 100 appareils respiratoires Eliciae MV20 pour aider ce pays voisin du Vietnam à freiner la propagation du coronavirus.

Selon les prévisions, ce groupe devrait offrir également 800 appareils respiratoires Eliciae MV20 au Cambodge pour l'épauler  dans sa lutte contre l’épidémie./.

CPV