Les produits vietnamiens conquièrent les marchés les plus exigeants au monde
Ces derniers temps, grâce à une qualité améliorée, les produits vietnamiens n'ont cessé de conquérir des marchés exigeants.  

 

Une chaîne de production de lait de Vinamilk. Photo: Congthuong

Vinamilk, l'une des entreprises pionnières en termes d’investissement dans la technologie, fabrique des produits de haute qualité destinés à l'exportation vers des marchés exigeants.

En plus de son lait frais biologique et de son lait de soja, récemment, Vinamilk  a exporté à Singapour son premier lot de produits laitiers frais pasteurisés haut de gamme, contenant un nid d'hirondelle.

M. Tran Thanh Hai, directeur adjoint du Département d’import-export (ministère de l'Industrie et du Commerce), a estimé que le point positif de l'exportation ces dernières années est que les produits vietnamiens augmentent non seulement leur présence sur les marchés traditionnels, mais exploitent aussi de nouveaux marchés prometteurs, grâce notamment aux accords de libre-échange.

De nombreux produits ont progressivement affirmé leur position et amélioré leur compétitivité sur des marchés aux exigences de qualité élevées tels que l'Union européenne (UE), le Japon, les États-Unis, l'Australie, Singapour, le Royaume-Uni...

Par exemple, depuis la signature de l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA), les exportations nationales vers l’UE ont continué de croître. Lors des deux premiers mois de cette année, elles ont atteint 6,3 milliards d’USD (+22,7% en un an). Bien que l'UE soit un marché exigeants, les entreprises vietnamiennes s’y sont rapidement fait une place grâce au bon usage des opportunités de l'EVFTA, permettant un excédent commercial de 4 milliards d’USD (+36,3%) en 2 mois avec le marché européen.

Récemment, le Bureau de la propriété intellectuelle du Département de l'industrie alimentaire (ministère japonais de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche) a annoncé que le litchi de Luc Ngan (Bac Giang, nord du Vietnam) bénéficiait de la protection japonaise des indications géographiques. En Europe, après l'entrée en vigueur de l'EVFTA en 2020, la même protection ouvrira des opportunités pour ces litchis, permettant d'augmenter le chiffre d'affaires à l'exportation dès la saison 2021
---

Obligations gouvernementales: plus de 39.200 milliards de dongs mobilisés au 1er trimestre
Au 1er trimestre, le Service de transactions boursières de Hanoï (HNX) a organisé 40 séances d’enchères d'obligations gouvernementales, permettant de mobiliser 39.205 milliards de dôngs.



Plus de 39.200 milliards de dongs d'obligations gouvernementales mobilisés au 1er trimestre

Sur le marché primaire, à travers 21 séances d’enchères d'obligations gouvernementales organisées par HNX en mars, le Trésor public a mobilisé 12.194 milliards de dongs, en hausse de 246% par rapport au mois précédent. 

Les taux d’intérêt des offres retenues en mars ont augmenté de 0,04-0,13% par an pour les obligations de toutes les échéances. 

Sur le marché secondaire des obligations gouvernementales de mars, la valeur d'échange moyenne a atteint 10.413 milliards de dôngs/session, en baisse de 9,7% par rapport au mois précédent. La valeur des mises en pension (rachat) a atteint 72.500 milliards de dongs, soit 30,27% de la valeur totale des échanges, en baisse de 8,13% sur un mois. 

En ce qui concerne les transactions des investisseurs étrangers, la valeur d'achat était supérieure à 5.400 milliards de dongs, celle de vente dépassait 3.7000 milliards de dongs. 

À la fin du premier trimestre, le marché des obligations gouvernementales sur le HNX avait un encours total de 1.340.000 milliards de dongs, soit une légère baisse de 0,7% par rapport à fin 2020. La valeur d'échange moyenne au 1er trimestre a atteint 12.300 milliards de dongs/session, en hausse de 20,2% sur un an, avec les opérations de repos représentant 33,57% de la valeur totale des transactions. 

La proportion des investisseurs étrangers dans la valeur de transactions au 1er trimestre représentait 2,04% du total. Leurs achats nets ont atteint 5.900 milliards de dongs.
---

1er trimestre: bonne santé des secteurs du textile-habillement et de la chaussure
Après un fort recul en 2020 dû à la crise sanitaire covidienne, les secteurs du textile-habillement et de la chaussure du Vietnam ont montré des signes de reprise ce 1er trimestre.


Fabrication de chaussures. Photo: Internet

Après un fort recul en 2020 dû à la crise sanitaire covidienne, les secteurs du textile-habillement et de la chaussure du Vietnam ont montré des signes de reprise ce 1er trimestre.

La reprise de la demande mondiale, notamment de grands débouchés comme Etats-Unis, Japon, République de Corée et  pays de l’UE, et le succès du Vietnam dans le contrôle de l’épidémie de COVID-19 ont accru les exportations nationales dans ces secteurs, de 13,5% pour les chaussures et sandales, de 1,1% pour le textile-habillement, et de 31% pour les fibres textiles.

De janvier à mars, les exportations textiles ont dégagé 7,2 milliards de dollars pour une croissance de 1,1% en glissement annuel, selon le ministère de l’Industrie et du Commerce.

Les chaussures et sandales, quant à elles, ont affiché un chiffre d’affaires à l’export de 4,74 milliards de dollars, +13,5%.

En particulier, ce premier trimestre, les exportations nationales des fibres textiles se sont établies à 1,22 milliard de dollars soit une croissance exceptionnelle de 31%.

La Banque mondiale prévoit également qu’en 2021, les importations de textile-habillement des Etats-Unis, principal marché d'exportation textile du Vietnam, augmenteraient de 20% sur un an pour atteindre 115 milliards de dollars, et que la demande de l'UE, du Japon et de la Corée du Sud devrait aussi enregistrer une bonne croissance.


Ce premier trimestre, les exportations nationales des fibres textiles se sont établies à 1,22 milliard de dollars soit une croissance exceptionnelle de 31%. Photo: baocongthuong

Actuellement, avec un chiffre d'affaires à l'importation de plus de 250 milliards de dollars par an, l'UE est le plus grand marché du monde en termes de demande de textile-habillement. Grâce à l'EVFTA (Accord de libre-échange entre l’UE et le Vietnam), les exportations nationales de textile-habillement vers l'UE augmenteront d'environ 67% en 2025.

Cependant, conformément aux engagements de l'EVFTA, afin de bénéficier de la réduction tarifaire, parallèlement aux critères de qualité, les entreprises doivent aussi répondre aux exigences en termes d'origine de leurs produits.

Pour résoudre cette question, le Vietnam avait négocié avec succès avec les pays de l'UE pour inclure dans l’EVFTA une disposition permettant aux entreprises vietnamiennes d’exporter vers les pays de l'UE des produits textiles dont les matières premières sont importées de République de Corée (pays qui a signé un accord de libre-échange avec l'UE). La partie vietnamienne avait signé un accord avec la partie sud-coréenne sur l’assurance de l’approvisionnement des matières premières en la matière, notamment les tissus.

On s’attend à ce que les activités de production et d’exportation des entreprises dans ces secteurs continuent à bien se porter ces prochains mois, si la pandémie est maîtrisée à l’échelle mondiale.