Le premier musée du thé du Vietnam se trouve à Da Lat

 À plus de 20 km du centre-ville de Da Lat, province de Lam Dong, situé à 1650 mètres d'altitude, sur les fondations d'une ancienne usine de thé, le musée du thé de la ferme Cau Dat est un intéressant espace d'art associé à l'histoire de la marque de thé Cau Dat, vieille de près de 100 ans.


Photo: caudatfarm.com

Célèbre zone de thé de la province de Lam Dong, Cau Dat est située à une hauteur idéale avec un climat frais toute l'année. En 1927, les Français construisirent ici la première usine de thé d’Asie du Sud-Est et la nommèrent "Département de Thé Cau Dat l'Arbre Broyé". Plus tard, l'usine fut convertie à son utilisation actuelle et renommée "ferme Cau Dat".

Toute la zone de l'usine, les équipements et les machines à thé (vieille de près de 100 ans)  ont été préservés pour construire le premier musée du thé au Vietnam. C’est début 2021 que le Musée du thé antique de la ferme Cau Dat est  entré en fonction avec la volonté de préserver une partie de l'histoire de la colline de thé de Cau Dat.

Le point culminant du musée est l'espace d'art d'installation, utilisant son et lumière, faisant du musée une œuvre d'art et créant une profonde impression sur les visiteurs.

Les visiteurs en apprennent davantage sur les théiers à travers six espaces séparés. Une salle nommée «Quintessence 1.650 mètres» recrée   la colline de thé de Cau Dat, cachée dans la brume, avec ses hauts et ses bas au fil de l'histoire et 100 ans d'expériences dans la fabrication du thé à travers neuf écrans vidéo. Les spectateurs pénètrent dans une salle remplie d'images et de sons de la nature et des habitants de Cau Dat.

Une salle nommée «Boîte historique» présente des objets de fabrication de thé dont des séchoirs, des systèmes de ventilation, etc. Un point intéressant est la troisième salle dénommée «1 tom 2 la» (un critère pour l'évaluation d'un bon thé), avec ses œuvres d'art de l'installation qui fusionnent la lumière et des cubes de thé à grande échelle. Plus de 100 cubes de thé, composés de 350 kilogrammes de thé vert, de thé noir et de thé oolong sont divisés en trois zones distinctes, avec des milliers de fils de pluie scintillants reliant la lumière des nuages flottants pour créer une atmosphère chaleureuse, vague et fantaisiste, représentant les collines et les nuages de Cau Dat.

Sur le mur horizontal du musée, sept tableaux simulent le processus de fabrication du thé à Cau Dat, reproduits dans un langage visuel simple. Une particularité est la façon dont les principaux matériaux utilisés pour cette série de peintures, des colorants aux peintures, sont extraits du sol des collines de thé et des feuilles de thé de la ferme Cau Dat.

Chaque image est tapissée de centaines de feuilles de papier «poisson» - un papier spécial à base de riz utilisé par les pêcheurs pour conserver le poisson. La 4e salle raconte l'histoire des fabricants de thé dans le passé. Les artistes ont utilisé des portes en bois d'anciens entrepôts de thé, racontant l'histoire de la fabrication du thé de la ferme Cau Dat à travers les générations.

Dans la cinquième salle intitulée «Surplombant le monde du thé», les visiteurs découvrent les diverses cultures de thé du monde et en apprennent davantage sur le voyage des feuilles de thé fraîches, de la récolte au produit final. La sixième salle est l'espace d'observation de la ferme Cau Dat. Les visiteurs découvrent des tasses de thé vert, de thé noir et de thé oolong fabriqués par des artisans.

A travers des films, des documents, des images, des artefacts, le musée du thé antique de la ferme Cau Dat a recréé l'histoire, les gens, le processus de fabrication du thé ainsi que les produits de la marque de thé Cau Dat. En plus d’être une destination intéressante à visiter, ce musée contribue également à préserver les valeurs historiques de la colline de thé de Cau Dat.

---

Hausse exceptionnelle des exportations nationales de caoutchouc au 1er trimestre
En mars, le Vietnam a exporté 140.000 tonnes de caoutchouc pour un chiffre d’affaires de 243 millions de dollars, soit une croissance exceptionnelle de 130% en volume et de 178,5% en valeur en glissement annuel, selon le Département d’import-export relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce.


Au premier trimestre, 435.000 tonnes de caoutchouc ont été exportées. Photo: baocongthuong

En mars, le Vietnam a exporté 140.000 tonnes de caoutchouc pour un chiffre d’affaires de 243 millions de dollars, soit une croissance exceptionnelle de 130% en volume et de 178,5% en valeur en glissement annuel, selon le Département d’import-export relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce.

Au premier trimestre, 435.000 tonnes ont été exportées, pour 722 millions de dollars, +89,72% en volume et +116,6% en valeur. Un bon résultat dû à la forte hausse du prix d'exportation.

La Chine, l’Inde et la République de Corée sont demeurées les premiers débouchés.

Selon les prévisions de l'International Rubber Study Group (IRSG), la demande mondiale de caoutchouc naturel en 2021 se redressera, grâce à la croissance du marché automobile, principalement dans les marchés émergents.

La pandémie de COVID-19 continue de sévir dans de nombreux pays. Aussi la demande de caoutchouc synthétique utilisé dans la fabrication de gants et autres produits de santé devrait-elle augmenter, de 10,2% selon les prévisions par rapport à 2020, a prévu l’IRSG.

Une bonne nouvelle pour les producteurs de caoutchouc, dont ceux du Vietnam.

---

Le Vietnam se distingue parmi les marchés logistiques émergents mondiaux
Surmontant une année 2020 difficile, le Vietnam a commencé 2021 avec plein des potentiels, en rentrant dans le classement des 10 premiers marchés mondiaux émergents de la logistique.

Avec un score total de 5.67 sur 10, le Vietnam a gagné trois places. Avec des améliorations significatives en termes d’infrastructures, de bas coûts d'exploitation et d’exonérations importantes de l'impôt sur les sociétés, le Vietnam attire de nombreux investissements étrangers, en particulier dans le secteur industriel.

Ces dernières années, alors que le Vietnam s'intègre de plus en plus à l'international, la demande d'import-export augmente, nécessitant des infrastructures nationales améliorées. Selon l'Office général des statistiques, la valeur totale d'import-export a atteint 543,9 milliards d’USD en 2020, en hausse de 5,1% par rapport à la même période de 2019.

Bien qu'affectée par la pandémie, la croissance du commerce du pays a été évaluée positivement sur la base d'accords commerciaux récemment conclus, dont compris EVFTA (accord de libre-échange UE-Vietnam) et RCEP (accord de partenariat économique régional global). Selon SSI Securities Corporation, le commerce extérieur via les ports maritimes devrait augmenter de 10% en 2021, alimentée par la reprise de l'économie mondiale, les accords commerciaux et la délocalisation de chaînes de production hors de la Chine.

Avec la dynamique de développement rapide actuelle, le potentiel de croissance des ports maritimes et de secteur de la logistique devrait fortement augmenter cette année. Plus précisément, les revenus augmenteraient de 10% en 2021 selon les prévisions du SSI et le secteur continuera de croître d'environ 12 à 14% comme les années précédentes.

Selon Troy Griffith, directeur général adjoint de Savills Vietnam, "le gouvernement vietnamien investit massivement dans les infrastructures et promeut les zones industrielles afin d’attirer des multinationales. Les exonérations fiscales élevées contribuent à assurer une saine concurrence dans la région".

Pour répondre à la demande croissante dans le commerce extérieur, la capacité du secteur des ports maritimes et de la logistique est en cours de modernisation. Avec l'expansion des ports maritimes tels que Cai Mep - Thi Vai et Lach Huyen, le Vietnam attirera de gros cargos qui n’auront plus besoins de se rendre dans les ports de Singapour et de Hong Kong (Chine). Cette année, le port en eau profonde de Gemalink, l’un des 19 plus grands ports du monde, devrait atteindre des taux d'exploitation allant jusqu'à 80% voire 100% avec 1,5 million d'EVP en 2022.

Selon l’Association vietnamienne des entreprises de services logistiques (VLA), le pays compte actuellement environ 30.000 entreprises de logistique dont 4.000  étrangères. Selon la VLA, le secteur de la logistique devrait croître en 2021, dans le sillage du redressement de l'économie mondiale.