Cette ville des Hauts plateaux du Centre compte augmenter la valeur annuelle de ses exportations de fleurs bien au-delà des 50 millions de dollars actuels pour égaler sa capacité de production annuelle de 3,1 milliards de branches de fleurs.

Découvert par le médecin Alexandre Yersin en 1893, Da Lat n'était qu'une zone de montagne sauvage dans les immenses hautes terres de Langbiang, à environ 1500 m d'altitude. L'aventurier franco-suisse ne pouvait imaginer que cette terre à peine habitée qu'il avait trouvée après une longue expédition se transformerait un jour en un charmant «petit Paris» de l'Indochine et un paradis pour le tourisme et le repos. Sur la photo: des fleurs dans une rue de Da Lat. (Photo: VNP/VNA)

 

Après la découverte de Yersin, Da Lat est immédiatement devenu un lieu de séjour idéal pour les soldats français qui   trouvèrent cette terre un peu similaire à leur patrie reculée. Aujourd'hui, les vestiges français de Da Lat ne sont pas seulement les magnifiques villas mais aussi les légumes et  fleurs de pays tempérés apportés par les Français pour réduire leur mal du pays. Sur la photo: Concours de décoration de voitures au Festival des fleurs de Da Lat. (Photo: VNP/VNA)

 

Compte tenu des bonnes conditions de sol et de climat appropriées, la culture de légumes et de fleurs a connu un fort développement. La plantation de fleurs est devenue officiellement un commerce à Da Lat en 1938 lorsque des migrants des villages horticoles de Hanoi  dénommés Ngoc Ha et Nghi Tam se sont installés à Ha Dong. Des villages de fleurs se sont alors formés sur ces Hauts plateaux, notamment les célèbres Ha Dong, Thai Phien et Van Thanh d'aujourd'hui. Sur la photo: village de  Van Thanh à Da Lat. (Photo: VNP/VNA)
 
La culture des fleurs a non seulement été un moyen de subsistance pour les habitants, mais a également créé un nouveau look pour Da Lat, qui abrite des villages, des champs, des routes et des villas aux fleurs fleurissant toute l'année. Da Lat a de nombreux villages et fermes de fleurs qui sont toujours ouverts aux visiteurs. (Photo: VNP/VNA)
Da Lat est comme un "petit Paris" avec un climat frais et des fleurs épanouies toute l'année. (Photo: VNP/VNA)

 

Da Lat dispose désormais d'environ 9.000 ha pour faire pousser des fleurs, ce qui représente 30% de la superficie horticole du pays. Sur la photo: un jardin de fleurs de hautes technologies à Da Lat. (Photo: VNP/VNA)

 

Au jardin Dalat Hasfarm. (Photo: VNP/VNA)

 

Ligne d'emballage de fleurs à Dalat Hasfarm (Photo: VNP/VNA)
CPV