Les touristes visitent le complexe paysager de Tràng An, surnommé "baie de Ha Long terrestre" - un site du patrimoine mondial culturel et naturel. Photo : VNA 

 

Selon le directeur du service provincial du tourisme de Bui Van Manh, le service fait des recommandations aux autorités locales sur la préparation de l'année, l'évaluation des projets de développement des services touristiques, la mise à niveau du portail touristique local pour qu'il soit trilingue (vietnamien, anglais et français), et lancera des activités de promotion sur les réseaux sociaux, entre autres.

Il travaille également avec l’association provinciale du tourisme pour mobiliser l’engagement des agences de voyages dans les activités de stimulation de la demande et améliorer la qualité du service, a-t-il ajouté.

Assurer la sécurité et l'ordre, l'assainissement de l'environnement et la prévention et le contrôle du COVID-19 sont également des tâches clés, a noté le responsable.

Selon les statistiques du service, au cours des trois derniers jours de vacances du Nouvel An, la province a accueilli plus de 32.000 visiteurs. La plupart d'entre eux sont allés vers des destinations locales renommées telles que le complexe paysager de Tràng An, surnommé "baie de Ha Long terrestre" - un site du patrimoine mondial culturel et naturel, le parc national de Cuc Phuong et la réserve naturelle submergée de Van Long.

L'année dernière, Ninh Binh a accueilli 2,8 millions de touristes, soit seulement 37% du chiffre de 2019. Cette réduction est en grande partie due à l'impact de la pandémie de COVID-19.

CPV/VNA