Le Vietnam a un grand potentiel pour attirer la finance verte

Lundi, 12/12/2022 15:32
Le Vietnam possède un grand potentiel pour attirer la finance verte, a souligné l'ambassadeur de l'Union européenne (UE) au Vietnam, Giorgio Aliberti.
leftcenterrightdel
L'ambassadeur de l'UE au Vietnam, Giorgio Aliberti. Photo: VTV 

On estime que le Vietnam aura besoin d'environ 30 milliards de dollars pour mettre en œuvre la stratégie de croissance verte à l'horizon 2030, dont le budget de l'État ne couvrira que 30% des ressources, de sorte que le pays doit accroître la mobilisation des ressources financières auprès des institutions financières, des fonds et des investisseurs privés internationaux.
 
L’ambassadeur Giorgio Aliberti a eu un échange avec un correspondant de la Télévision Vietnam (VTV) sur le potentiel et les recommandations pour attirer la finance verte au Vietnam.
 
Que pensez-vous du potentiel du Vietnam pour attirer la finance verte
?
 
Giorgio Aliberti: Je pense que le Vietnam a un grand potentiel car il  se positionne sur la scène internationale comme un pays vers la croissance verte. Depuis l'année dernière, lorsque le Premier ministre vietnamien a annoncé lors de la COP26 son plan visant à ramener les émissions nettes à zéro d'ici 2050, montrant le soutien et les efforts du gouvernement pour atteindre cet objectif. D'un point de vue international, nous exprimons notre intérêt à cet égard.
 
Le Vietnam possède l'avantage important d'avoir de nombreux accords de libre-échange (ALE), c'est unique et, bien sûr, vous avez aussi des projets concrets d'énergie verte dans le Sud comme à Binh Duong. Ce sont des signes forts que les investisseurs sont prêts à investir.
 
Selon vous, quel sera le plus grand défi pour attirer la finance verte au Vietnam aujourd'hui? Que doit faire le Vietnam pour mobiliser ce capital?
 
Giorgio Aliberti: Le plus grand défi est le cadre stratégique pour l'investissement. Le gouvernement doit encore créer davantage de conditions pour que les capitaux étrangers puissent entrer au Vietnam. Par exemple, les formalités et les procédures administratives actuelles sont toujours compliquées. Une autre difficulté est que la transition verte nécessite des changements dans de nombreuses industries, des transports, de l'agriculture à l'énergie.
 
Tout d'abord, veuillez donner un signal fort au monde sur votre détermination dans la transition verte. Par exemple, lors de l'événement "Partenariat mondial pour les infrastructures et les investissements" qui s'est tenu en marge du sommet du G20 le 15 novembre à Bali, en Indonésie, les dirigeants des États-Unis, du Japon, du Canada, du Royaume-Uni, de l'UE... ont assisté à l'annonce du nouveau partenariat pour une transition énergétique juste (JETP) proposé par l'Indonésie. Nous espérons que le Vietnam donnera bientôt des signaux similaires. Nous devons également simplifier les procédures d'investissement, aider les marchés financiers à se développer davantage, par exemple en rendant les obligations vertes plus populaires./.

 
CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation