HSBC met en garde contre la période "d'hibernation" des exportations vietnamiennes

Lundi, 12/12/2022 15:15
Les exportations vietnamiennes sont durement touchées par le ralentissement du commerce mondial, mais l'économie a toujours un point lumineux en termes de demande intérieure, selon HSBC.

Malgré les vents contraires, le Vietnam maintient le cap de la croissance

L'économie vietnamienne se redresse mais des défis subsistent

Le journal allemand Die Welt salue des politiques économiques du Vietnam

leftcenterrightdel
Le port de Cat Lai, à Hô Chi Minh-Ville. Photo: Vnexpress

Dans son rapport de décembre, HSBC montre des signes indiquant qu'il est temps pour l'import-export du Vietnam de se préparer à une période de ralentissement.
 
La question "La période +d'hibernation+ de l'exportation approche-t-elle?" a été posée par HSBC. En effet, la situation des exportations a enregistré une forte baisse après plus de deux ans de commerce florissant.
 
Les exportations de novembre ont diminué de 7,4% par rapport à la même période de 2021. C'était aussi le premier mois à connaître une baisse significative en deux ans, et ce dans tous les secteurs.
 
Selon les experts de HSBC, le Vietnam a pénétré profondément  l'écosystème manufacturier mondial, il est donc difficile d'éviter les impacts du ralentissement du commerce mondial, en d'autres termes, la période de "stagnation" est arrivée.
 
L'indice mondial des directeurs d'achat (PMI) n'a cessé de baisser depuis mai 2021 et est entré dans la zone de contraction de la production depuis septembre de cette année (sous la barre des 50 points), avec une diminution du nombre de nouvelles commandes. Depuis septembre, plus de 630.000 travailleurs ont été touchés par une baisse des commandes étrangères, environ 90% ayant dû réduire leur temps de travail.
 
Selon HSBC, la principale raison vient du secteur de l'électronique  qui représente environ 35% des exportations nationales. Les nouvelles commandes dans le monde ont commencé à baisser fortement depuis le second semestre de cette année. L'impact est généralisé dans les trois principales destinations des exportations vietnamiennes que sont  États-Unis,  Chine et Europe.
 
D'autres secteurs d'exportation du Vietnam ont tendance à être touchés par la récession aux États-Unis. Par exemple, le marché du logement du pays commence à ralentir car la hausse des taux d'intérêt a entraîné une baisse importante des exportations de produits en bois. Les produits "traditionnels" tels que textiles et chaussures ont également commencé à décliner. 
 
"Dans le contexte d'inflation élevée et de déplacement de la consommation des biens vers les services dans les pays occidentaux, nous nous attendons à ce que le Vietnam connaisse une nouvelle baisse de ce secteur", a déclaré HSBC.
 
Malgré les difficultés externes, HSBC souligne le point lumineux de la  demande intérieure, en plein essor, qui soutient la croissance. Les ventes au détail continuent en effet d'afficher des résultats positifs, en hausse de 17% sur un an en novembre. Bien qu'il y ait des signes  d'un léger ralentissement, la croissance devrait rester solide dans le contexte où le marché du travail continue de s'améliorer.
 
Cependant, HSBC a également averti que l'inflation demeure une préoccupation. L'inflation globale en novembre a augmenté de 4,4% par rapport à la même période de 2021. L'inflation sous-jacente était proche de 5%, ce qui montre une reprise rapide de la demande intérieure
 
Contrairement aux pays voisins, le Vietnam est confronté à une pénurie d'énergie, ce qui exerce une pression à la hausse sur l'inflation. Outre l'effet de base défavorable, HSBC prévoit que la pression inflationniste augmentera au cours des prochains trimestres, rendant la Banque d'État plus susceptible de devoir continuer à prendre des mesures monétaires pour la freiner./.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation