BAD: "les réalisations obtenues par le Vietnam sont louables"

Mardi, 02/01/2024 13:03
La Banque asiatique de développement (BAD) salue les réalisations économiques du Vietnam en 2023, notamment en termes de stabilisation de la politique monétaire et de contrôle de l'inflation, compte tenu des défis inattendus auxquels le pays a été confronté tout au long de l'année.

La BAD prévoit une croissance économique du Vietnam de 6% en 2024

La BAD aide à développer les technologies financières au Vietnam

La BAD salue les réponses politiques proactives du Vietnam

leftcenterrightdel
Shantanu Chakraborty, directeur national de la BAD pour le Vietnam. Photo: VGP

Dans une récente interview avec le Journal électronique du gouvernement (VGP), le directeur national de la BAD pour le Vietnam, Shantanu Chakraborty, a déclaré que sur le plan de la politique monétaire, le gouvernement avait bien agi pour assurer la résilience.
 
Le Vietnam a été l’un des premiers pays à commencer à réduire ses taux d’intérêt. Les taux d’intérêt ont été réduits quatre fois avant juin 2023 en réponse à certaines incertitudes concernant la croissance économique alors que l’inflation était maîtrisée.
 
"La Banque d'État  a agi de manière très proactive en 2023 en termes de réduction des taux d'intérêt afin que la politique monétaire globalement accommodante contribue à la résilience de l'économie", a noté Shantanu Chakraborty.
 
Sur le plan budgétaire, l'augmentation significative des décaissements d'investissements publics a été l'un des facteurs clés pour stimuler la croissance économique, a-t-il indiqué, ajoutant que le décaissement des investissements publics a représenté 75 % du plan annuel.
 
Il a souligné la nécessité de stimuler les investissements dans les infrastructures, de réchauffer le marché et de faciliter les affaires. Il est remarquable que de nombreuses mesures positives aient été prises, telles que l'extension de la réduction de 2 % de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), afin de stimuler la consommation des ménages.
 
Bien que le Vietnam n’ait pas atteint son objectif de croissance économique de 6,5 % fixé pour 2023, ses résultats sont louables. 

L’année 2023 a été une année très difficile pour le Vietnam  en raison des incertitudes de l’économie mondiale. Le pays  est confronté à de nombreux défis cette année avec le déclin de l'activité économique et de la demande chez certains de ses principaux partenaires commerciaux.
 
Ces dernières années, l’économie vietnamienne est devenue fortement tournée vers l’exportation. Selon les dernières analyses, les prévisions de croissance économique des économies qui dépendaient des exportations comme le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie et d'autres pays ont été revues à la baisse en raison du ralentissement économique mondial.
 
En outre, les tensions géopolitiques ont provoqué des perturbations dans la chaîne d'approvisionnement au cours de l'année, tandis que les taux d'intérêt élevés ont également eu un impact sur l'avantage concurrentiel des produits et services vietnamiens dans le monde.
 
Certains défis nationaux comprenaient la lenteur de la mise en œuvre des projets et le différentiel de taux d'intérêt entre le dong et le dollar.
 
Dans l’ensemble, l’économie a été bien gérée compte tenu de tous ces défis inattendus auxquels le Vietnam a été confronté tout au long de cette période. La politique monétaire est restée robuste. L'inflation a été maîtrisée, a-t-il noté.
 
"Une approche plus coordonnée qui harmonise les effets monétaires et les efforts fiscaux sera cruciale pour ramener l'économie nationale au niveau élevé de ces deux dernières années", a suggéré Shantanu Chakraborty.
 
Stimuler la demande intérieure 

leftcenterrightdel
Une femme fait ses courses au supermarché. Photo: VOV 

Concernant les perspectives économiques mondiales en 2024, le directeur pays de la BAD a déclaré que malgré les incertitudes économiques mondiales, certaines régions du monde ont vu les premiers signes de reprise économique.
 
Les Etats Unis. L’économie est restée forte en 2023 et a montré des signes remarquables de reprise. Cependant, la reprise économique continue au Japon et dans l'UE est modérée. En outre, les troubles géopolitiques pourraient avoir un impact négatif sur les marchés des matières premières et l’accès au crédit, de sorte que l’année prochaine sera mitigée.
 
"Nous avons maintenu nos prévisions de croissance du PIB du Vietnam en 2024 à 6%, ce qui est la deuxième plus élevée parmi les États membres de l'ASEAN, en supposant une reprise de l'économie des principaux partenaires commerciaux du Vietnam et une évolution positive des préoccupations géopolitiques", a partagé le directeur pays de la BAD.
 
Pour surmonter les défis de 2024, selon Shantanu Chakraborty, il faudra accorder une grande attention à la garantie de la compétitivité du Vietnam en tant que destination des investissements directs étrangers (IDE).
 
Il est nécessaire de continuer à maintenir le Vietnam comme destination privilégiée pour les investissements étrangers, a-t-il déclaré, suggérant que le pays améliore ses produits et services, vers plus de valeur ajoutée, pour qu'ils continuent  à être très demandés sur le marché mondial.
 
En outre, la consommation intérieure serait l’un des principaux moteurs de la croissance, la réduction  de la dépendance à l’égard de la demande extérieure minimisant l’impact des défis extérieurs.
 
En 2023, les pays où la consommation et la demande intérieures ont été élevées, comme l’Inde, la Chine, l’Indonésie et les Philippines, ont continué à connaître une croissance économique robuste.
 
Tout impact politique visant à renforcer la consommation et la demande intérieures sera très bénéfique pour le Vietnam jusqu'en 2024, a-t-il souligné.
 
Le pays peut stimuler sa demande intérieure en mettant plus d'argent entre les mains des citoyens grâce à une politique monétaire expansionniste combinée à une politique budgétaire, a-t-il noté, ajoutant que c'est le moment de se lancer également dans des réformes dans divers secteurs nécessitant des investissements supplémentaires, en particulier secteurs privilégiés.
 
"Le Vietnam est un pays très vulnérable au changement climatique et il est maintenant temps de se concentrer davantage sur la manière dont nous pouvons stimuler les investissements dans des infrastructures durables et résilientes", a recommandé le directeur national de la BAD.
 
Il a exprimé sa conviction qu'une grande attention doit être accordée en 2024 et au-delà pour garantir des investissements qui auront un effet sur le maintien de la dynamique de croissance économique du Vietnam./.

Thu Ha

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation