Les services, point fort de l'économie vietnamienne en 2023

Lundi, 01/01/2024 09:00
Si les réformes de l'économie de marché se poursuivent, le Vietnam peut devenir l'un des principaux pays d'Asie, a déclaré le Dr Rainer Zitelmann au journal The gioi & Viet Nam (World and Vietnam Report).

BM: "résilience, le mot qui caractérise le mieux l'économie vietnamienne en 2023"

Le Vietnam parmi les 20 pays à la croissance la plus élevée

Que disent les experts sur l'amélioration de la cote de crédit du Vietnam ?

leftcenterrightdel
Le Dr Rainer Zitelmann lors du lancement du livre à Hanoï en septembre 2022. Photo : Vietnamnet

L’année dernière, le Vietnam a retenu l’attention de la communauté internationale. Selon vous, quels sont les points forts de l’économie en 2023 ?
Premièrement, la visite du président américain Joe Biden et l’amélioration des relations entre les États-Unis et le Vietnam. Deuxièmement, l’économie du secteur des services a été aidée par un fort rebond du tourisme international.
 
Le nombre total de touristes internationaux en 2023 est estimé à 12,5 millions. Parallèlement, le nombre de touristes nationaux devrait atteindre 108 millions, dépassant l'objectif annuel de 5,8%. Les recettes totales du tourisme sont estimées à 672.000 milliards de dôngs, dépassant le plan de 3,38%.
 
Le Vietnam a été récompensé dans 45 catégories des World Travel Awards 2023, l'un des principaux prix touristiques en Asie, dont le prix de la meilleure destination d'Asie pour la cinquième fois et celui de la meilleure destination naturelle d'Asie pour la deuxième fois consécutive. Je suis moi-même allé plusieurs fois au Vietnam, à la fois pour présenter mes livres et en tant que touriste. Le service dans les hôtels  est excellent, pas moins qu’aux États-Unis et en Europe.
 
Quelles ont été les difficultés de l’économie vietnamienne au cours de l’année écoulée ?

Comme indiqué, les revenus du tourisme ont fortement augmenté, probablement d'environ 50%. Cependant, cela n’a pas pu compenser le faible développement de l’industrie (seulement un pour cent de croissance). Un environnement extérieur difficile et une demande intérieure plus faible ont entraîné un ralentissement de la croissance économique au Vietnam.
 
Il y avait des problèmes dans le secteur immobilier. Les nouvelles réglementations du marché obligataire ont rendu difficile l’accès aux capitaux et les sociétés immobilières ont été contraintes de suspendre les travaux sur un certain nombre de projets. Cela a entraîné une baisse de la confiance des consommateurs. Les réglementations sur les obligations ont ensuite été suspendues ; cependant, le mal était déjà fait. La leçon à en tirer est de ne pas réagir trop rapidement aux problèmes économiques par de nouvelles réglementations, car celles-ci aggravent souvent les problèmes.
 
Un autre problème sérieux était l'alimentation électrique. Un été chaud et une sécheresse sans précédent ont mis à rude épreuve les approvisionnements énergétiques dans le nord du pays, provoquant des coupures d'électricité répétées et soudaines qui ont entraîné des pertes parmi les entreprises locales et les fabricants étrangers.

leftcenterrightdel
Touristes étrangers marchant dans les rues du Vietnam. Photo: VNA 

Que prévoyez-vous  pour la croissance économique en 2024 ?
Pour 2024, l’objectif de croissance du gouvernement est de 6 à 6,5%, ce qui est similaire à la projection de juillet 2023 de la Banque asiatique de développement. Même si certaines projections sont inférieures – Fitch prévoit une prévision de 5,5 % en raison de la faiblesse attendue des exportations – la poursuite du mouvement d’une partie de la production destinée à l’exportation hors de Chine devrait aider les exportations du pays à rebondir.
 
Le Vietnam étant fortement dépendant de ses exportations, beaucoup dépendra de l’évolution de l’économie mondiale l’année prochaine.
 
Comment évaluez-vous l’objectif du Vietnam de devenir un pays développé d’ici 2045 ?

Le Vietnam a connu un fort développement économique. En 1990 encore, c'était l'un des pays les plus pauvres du monde, mais le taux de  pauvreté est passé de 60% (1990) à seulement 4% aujourd'hui.
 
La raison de ce grand développement était les réformes de l’économie de marché. Aucun pays de taille comparable n'a gagné autant de points dans l'indice de liberté économique de l'Heritage Foundation depuis 1995 (seule la Pologne a fait des progrès similaires). Malgré ces succès, il reste beaucoup à faire.
 
L’Indice de liberté économique déclare pour le Vietnam: "Malgré les efforts de réforme en cours, le cadre réglementaire est inefficace. Même sans exigence de capital minimum, démarrer une entreprise coûte cher. Le marché du travail reste rigide et contrôlé, et le travail informel est considérable. La stabilité monétaire est relativement bien maintenue, mais les pressions inflationnistes persistent".

L’avenir du Vietnam s’annonce prometteur si de nouvelles réformes de l’économie de marché suivent. La déréglementation est nécessaire pour lutter contre la corruption. Le taux d’entreprises publiques est encore trop élevé. Le secteur privé national formel est en perte de vitesse. Le plus grand danger pour le pays serait un  recul vers plus d’État et moins de marché. A l’inverse, si les réformes de l’économie de marché se poursuivent, le Vietnam pourrait devenir l’un des principaux pays d’Asie./.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation