Conception de circuits intégrés: Les ingénieurs vietnamiens affirment leur talent et leurs compétences

Jeudi, 23/11/2023 22:50
Ces derniers temps, de plus en plus de grandes sociétés de puces électroniques du monde ont investi au Vietnam, notamment les grands noms américains comme Intel, Synopsys, Marvell et Ampere, ou, plus récemment, le géant sud-coréen Amkor.

Semi-conducteurs: le Vietnam nécessitera 50.000 ingénieurs dans la prochaine décennie

Accélérer la formation des ressources humaines pour l'industrie des semi-conducteurs

Le Vietnam a l'ambition de devenir un centre de production de puces semi-conductrices

leftcenterrightdel
 L'industrie vietnamienne des semi-conducteurs et des circuits intégrés nécessitera 20.000 personnes titulaires d'un diplôme universitaire ou supérieur ces 5 prochaines années. Photo: kinhteso

Travailler dans des sociétés multinationales offre aux ingénieurs vietnamiens de nombreuses opportunités de tester leurs compétences et d'affirmer leur talent en participant directement aux projets de conception et de développement de circuits intégrés les plus avancés au monde.

Lors de l'événement Intel Innovation tenu en septembre dernier aux États-Unis, le PDG d'Intel a fait forte impression en présentant le premier modèle de puce 3 nm utilisant la technologie de connexion UCIe (Universal Chiplet Interconnect Express). L'UCIe  permet de créer un standard d'interconnexion pour les chiplets et ainsi de créer des puces intégrant des modules multivendeurs. Cela permet de multiplier de plusieurs dizaines de fois la vitesse de la puce. La principale équipe impliquée dans la conception et les tests est composée de 150 ingénieurs vietnamiens qui travaillent pour la société américaine Synopsys.

Nguyen Bao Anh, directeur technique, chef du bureau de Synopsys à Da Nang, a déclaré : «Cette technologie est extrêmement importante dans le projet de conception de puces, créant une supériorité en termes de vitesse de traitement et d'espace de traitement par rapport aux puces traditionnelles.»

«Nos produits sont présentes sur le marché plus tôt que nos concurrents qui sont aussi les géants mondiaux dans ce domaine. Cela prouve que la capacité d’ingénierie vietnamienne est aussi importante.», a-t-il exprimé.

leftcenterrightdel
 Le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, a présenté le premier modèle de puce 3 nm utilisant la technologie de connexion UCIe lors de l'événement Intel Innovation tenu en septembre dernier aux États-Unis. Photo: Intel

Actuellement, 75% des puces semi-conductrices sur le marché mondial mesurent 28 nm ou plus. Plus la puce est petite, plus sa conception est sophistiquée et difficile. Au bureau à Hanoï de la société sud-coréenne CoAsia Semi, une équipe d'ingénieurs vietnamiens a participé au processus de conception de puces  inférieures à 10 nm.

Bui Duc Hoa, ingénieur de conception et de tests de circuits intégrés chez la CoAsia Semi au Vietnam - a déclaré : «Moi et mon équipe participons à un projet pour un client européen concernant la conception des puces de 5 nm pour caméra. Le projet dure 1 an.»

Robert Li, vice-président de Synopsys chargé du marché Taïwan (Chine) et l'Asie du Sud, a affirmé : «Les ingénieurs vietnamiens possèdent les qualités des excellents techniciens, comme être proactifs, désireux d'apprendre et assidus. J'ai rencontré des dirigeants de Renesas, Marvell, Ampere qui sont tous désireux d'étendre leurs opérations au Vietnam.»

L'industrie vietnamienne des semi-conducteurs et des circuits intégrés nécessitera 20.000 personnes titulaires d'un diplôme universitaire ou supérieur ces cinq prochaines années et 50.000 dans la décennie à venir. Cependant, la main-d'œuvre vietnamienne dans le secteur de conception des circuits intégrés n'est que d'environ 5.000 personnes.

Résoudre le problème du manque de ressources humaines de haute qualité dans ce secteur devra donc être la priorité des années à venir. 

BN

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation