Les investisseurs étrangers dominent le marché des fusions-acquisitions immobilières au Vietnam

Mardi, 05/12/2023 17:16
Les investisseurs étrangers devraient injecter une grande quantité de capitaux dans le marché immobilier vietnamien au cours de la période 2024-2026, selon les analystes de Cushman & Wakefield.

USA Today souligne les prochaines zones bleues mondiales au Vietnam

Immobilier: forte hausse du nombre d'entreprises actives sur le marché

De nombreuses opportunités d'investissement dans les parcs industriels au Vietnam

leftcenterrightdel
 Illustration du projet Sun Cosmo Residence Da Nang, situé au bord du fleuve Han dans la ville de Danang, au centre du Vietnam. Photo: Theinvestor

Grâce à la stabilité politique et aux politiques favorables d’incitation à l’investissement, ainsi qu’à des réalisations impressionnantes telles que la signature d’importants accords de libre-échange et la conclusion de partenariats stratégiques globaux avec des pays comme la Corée du Sud et les États-Unis, l’économie vietnamienne connaît une croissance rapide.
 
Le Vietnam  continue d’attirer un grand nombre d’investissements directs étrangers (IDE). Son marché immobilier, notamment à Hô Chi Minh-Ville - centre économique et financier du pays, et Hanoï - centre politique -, se sont développés rapidement après la promulgation de la loi sur l'immobilier en 2003.
 
Depuis lors, les activités de fusions-acquisitions, dans le secteur immobilier en particulier, ont également augmenté de manière significative, tant en quantité qu'en valeur des transactions.
 
Depuis le début de l’année, même si l’économie est encore confrontée à de nombreux défis, les investissements immobiliers et les transactions de fusions-acquisitions ont toujours lieu. Cependant, selon les données de RCA et Cushman & Wakefield, il y aura moins de transactions en 2023, avec une valeur totale inférieure à celle de 2022.
 
La valeur totale des investissements immobiliers et des fusions- acquisitions calculée au cours des neuf premiers mois de 2023 a atteint 729 millions de dollars, en baisse de 33 % par rapport à la même période de 2022, ce en raison du manque de transactions de grande valeur.
 
Parmi eux, les investisseurs asiatiques de Singapour, de Malaisie, de Taïwan et de Corée ouvrent la voie avec l'avantage de leur situation géographique, de leurs similitudes culturelles et de leur compréhension des lois locales.
 
Dans l’ensemble, les données sur les transactions de 2023 montrent que les investisseurs étrangers représentent toujours la majorité des transactions, achats et activités d’investissement immobilier, tandis que le secteur domestique représente moins de 10% du total.

 En effet, les entreprises nationales sont toujours confrontées à de nombreux facteurs défavorables tels que la situation économique générale difficile, les aspects juridiques non résolus des projets, les problèmes d'obligations d'entreprises et le manque d'accès aux sources de capitaux.
 
"Au cours d'une série d'événements d'investissement organisés par Cushman & Wakefield plus tôt cette année, nous avons mené une enquête auprès de nos clients de la région Asie-Pacifique sur les marchés qui les intéressaient le plus. La plupart des réponses  ont été très positives concernant le potentiel d'investissement du Vietnam", a déclaré Trang Bui, directrice générale de Cushman & Wakefield Vietnam. "Alors que l'économie mondiale traverse une période d'incertitude, un pays émergent comme le Vietnam est devenu un marché potentiel pour les investissements."
 
Plus important encore, le taux de rendement attractif sur un marché émergent comme le Vietnam est un facteur important dans les décisions d’investissement des investisseurs étrangers. Si l'on examine les transactions de  2018 aux neuf premiers mois de 2023, le Vietnam a enregistré un total de 4,2 milliards de dollars de capitaux d'investissement et de fusions-acquisitions immobilières, dont les actifs immobiliers et industriels représentaient une grande proportion, respectivement 46% et 28%, selon données de RCA et Cushman & Wakefield. Cela montre que l'appétit des investisseurs étrangers se concentre toujours sur les actifs traditionnels au Vietnam, répondant principalement aux besoins des utilisateurs finaux réels.
 
Bien que de nombreux défis restent à relever, Cushman & Wakefield estime que le moment est encore venu pour les entreprises d'augmenter leurs activités, en particulier celles qui disposent d'une solide base financière. Parce qu'actuellement, les taux d'intérêt ont baissé, de nombreux nouveaux décrets et réglementations ont été publiés pour lever les obstacles aux projets immobiliers, en plus de nombreuses autres mesures que le gouvernement met en œuvre pour améliorer la qualité des projets immobiliers, la transparence, le respect de la loi ainsi que l'environnement des affaires en général.
 
Cushman & Wakefield prévoit qu'une grande quantité de capitaux d'investisseurs étrangers devrait être injectée sur le marché immobilier vietnamien au cours de la période 2024-2026, de nombreuses transactions sont en cours de négociation avec des perspectives positives. Les objectifs d’investissement attendus restent la recherche de fonds fonciers propres, de bonne qualité et ayant une valeur réelle, ainsi que des droits de propriété légaux, une compensation complète et un potentiel de développement./.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation